LE must

Avons-nous besoin de nous «purifier?»

Est-il possible de « nettoyer » l’organisme en ne mangeant que des raisins pendant une semaine, en buvant un litre de jus de pamplemousse par jour ? LE must fait le tour de la question.

Les cures de« détoxication » sont populaires, surtout en début d’année. Certaines nous suggèrent de consommer durant quelques jours, voire quelques semaines un pamplemousse à chaque repas, du jus de citron en quantité, un kilo de raisins par jour. D’autres encore nous proposent des tisanes, des pilules ou même de jeûner une partie de la journée ou quelques jours. En échange de quoi on nous promet que nous hériterons d’un corps ragaillardi. Mais qu’en est-il au juste. Le corps a-t-il vraiment besoin d’être détoxifié ?

La nature est bien faite

Si les adeptes des diverses « détox » leur accordent des vertus énergisantes, purifiantes, stimulantes et plus encore, plusieurs spécialistes de la santé répondent de façon unanime : non, aucune cure ou aliment a comme fonction « d’éliminer les toxines ». Mieux encore : le corps n’a pas besoin d’être « détoxifié ». « Nos cellules ressemblent à des usines miniatures : elles produisent l’énergie dont l’organisme a besoin, mais ce faisant elles génèrent aussi des déchets » explique la pharmacienne Chantal Morin. Il n’y a rien de plus naturel, c’est ainsi que le corps fonctionne. »

Comme la nature est bien faite, le corps est équipé pour gérer ces déchets. « Il est conçu pour recevoir, transformer, utiliser et évacuer la nourriture. Les déchets sont éliminés dans l’eau contenue dans les selles et l’urine », confirme la nutritionniste Julie DesGroseilliers, auteure du livre Manger des bananes attire les moustiques, et plus de 150 autres mythes et réalités en matière d’alimentation. En bref, manger génère bel et bien des déchets, mais les molécules indésirables ne s’accumulent pas, elles sont traitées et évacuées continuellement.

Certains agents toxiques peuvent aussi provenir de l’environnement (par exemple : pollution, cigarette, pesticides, etc.). « Mais notre corps est normalement outillé pour éliminer les molécules étrangères inutiles, renchérit la pharmacienne Éliane Gamache-Latourelle. « Le rôle du foie est de métaboliser et d’éliminer les substances toxiques et les déchets, qui sont traités en plusieurs étapes par différents enzymes et éliminés par l’urine et les selles. » Et le foie ne travail pas seul. Les reins participent aussi en filtrant le sang, et les poumons, quant à eux, peuvent expulser certaines substances volatiles.

Puisque le corps a le pouvoir de s’autonettoyer, les cures de détox avec un aliment unique, ou qui consistent à manger cru ou à ne boire que de l’eau citronnée ne serviront pas d’éliminateurs de toxines. Julie DesGroseilliers y va d’un exemple concret : « Si le jus de citron semble efficace pour nettoyer les bijoux en argent et enlever les tâches de rouille sur le linge, il ne nettoie pas pour autant l’organisme. D’ailleurs, le corps n’a pas besoin d’être «nettoyé. » En effet, puisque l’élimination des déchets fait partie du métabolisme normal du corps, on ne peut pas dire qu’il se salit, et par conséquent il n’a pas besoin de nettoyage. »

Vigilance

Produits de santé naturels « détox », cures, lavements et autres diètes ou tisanes purifiantes ne sont pas difficiles à dénicher en pharmacie, en boutiques de naturopathie ou en magasins de produits naturels. « Il s’agit d’une mode, probablement mise en valeur par certaines vedettes, mais aussi d’un courant qui se veut celui du « mieux vivre » ou « mieux être » que l’on retrouve dans plusieurs spas, selon Émilie Dansereau Trahan, chargée du dossier Produits, services et moyens amaigrissants à l’Association pour la santé publique du Québec. La popularité du yoga et de tout ce qui l’entoure y contribue aussi en suggérant des cures detox. Selon la spécialiste qui a étudié entre autres en bio-éthique et en psychologie, tout cela perpétue le mythe que nous devons effectuer un « ménage du printemps. »

Les produits naturels vendus comme « détox » sont souvent des diurétiques ou des laxatifs. Or uriner davantage ne purifie pas. On l’a dit, le corps le fait naturellement. « Il importe d’être vigilant avec les produits « détox » du commerce qui peuvent être assez puissants et entraîner des inconvénients allant de légers à sévères, être contre-indiqués pour différents états de santé ou encore avoir des interactions avec certains médicaments, explique la pharmacienne Gamache Latourelle, qui recommande d’être prudent. Si quelqu’un désire prendre ce type de produits, il doit absolument en parler à son pharmacien. »

Et si les gens affirment qu’ils ont meilleur teint, qu’ils ont l’impression d’être purifiés ou qu’ils se sentent plus énergiques suite à la prise d’un produit détox ? « Je leur réponds que ces affirmations ne sont basées sur aucune preuve scientifique. Aucune étude n’a démontré à moyen-long terme (plus de 2 ans) l’efficacité des produits, services et moyens amaigrissants (PSMA), detox compris, » affirme Mme Dansereau Trahan.

 

Détoxifiant le jeûne ?

C’est un mythe de penser que le jeûne purifie l’organisme. « Nul besoin de jeûner sous prétexte que ça nettoie notre système, explique la nutritionniste Julie DesGroseilliers. Le jeûne ne permet pas d’éliminer les toxines, au contraire ! ». En effet, lorsque le corps est privé d’énergie, il utilise d’abord ses propres réserves de glucides (le glycogène). Mais ces réserves ne sont pas éternelles; une fois épuisées, l’organisme utilise ses protéines, au risque d’affaiblir la masse musculaire. Au final, si le corps est toujours privé d’énergie extérieure, il puise dans ses réserves de gras. « Or l’utilisation de ces réserves entraîne la création des substances toxiques appelées corps cétoniques », explique Julie DesGroseilliers. Donc, non seulement le jeûne ne nettoie pas, mais il risque même de déstabiliser l’organisme. Sans compter que le jeûne ne fournit pas assez d’énergie pour combler les besoins du corps.

« Le jeûne ou les cures avec un aliment unique (ex. : raisins, jus de pamplemousse) ne nettoient pas, ils mettent juste le système digestif au repos » spécifie la pharmacienne Chantal Morin. « Mais le corps n’a pas «  besoin » d’être mis au repos, il est conçu pour fonctionner, il est dans son état normal quand il fonctionne. »

Ajouter un commentaire

Abonnement à l'infolettre