LE must

Paver sa route, un p’tit gâteau à la fois

Photo: Carl Lessard

Lorsqu’elle cuisine, Katrine Paradis est généreuse et a le sens du détail. Dans la vie, elle est tout aussi gourmande des petits bonheurs quotidiens et s’organise pour ne pas qu’ils passent inaperçus. Elle les mitonne, les concocte minutieusement comme ses desserts. | Par Marjolaine Jetté et propos recueillis par Charline-Ève Pilon

Pour illustrer sa nature, imaginez une maman qui explore les aliments pour offrir à sa fille très allergique un menu pas simplement varié, mais aussi sucré ! Ses expériences font d’elle un maître en la matière. Pensez à une fille qui, avant d’avoir des enfants, a toujours trouvé mille et un prétextes pour réunir les gens, les voir sourire et les sentir heureux. Imaginez qu’elle propose à une amie de faire un petit kiosque de limonade dans le parc avec leurs enfants pour le plaisir. Tout ça est facile à imaginer, par contre, la suite peut sembler inimaginable. En réalité, c’est une histoire plutôt extraordinaire.

Un kiosque de limonade
Après avoir donné la petite somme de 35,50 $ amassée en vendant de la limonade à la Fondation CHU Sainte-Justine, elle renouvelle l’expérience l’année suivante en ajoutant des desserts et en invitant encore plus d’amies ! D’année en année, ses desserts et l’argent recueilli double. Le quartier entier s’est laissé séduire par l’aventure du Kiosque de limonade qui est devenu une grande fête. Au terme des 12 années, il a donné plus de 200 000$ pour les enfants malades du CHU Sainte-Justine. Cette vague d’implication et de gourmandises s’est alimentée au fur et à mesure  par le souffle constant de Katrine toujours présente, souriante et vaillante!

La suite de l’histoire extraordinaire c’est que celle qui prend soin de tout le monde, celle qui régale les gens pour les remercier, a collaboré à Canal Vie en cuisinant des desserts en compagnie d’un artiste pour les offrir à une personne qui fait une différence dans l’entourage de son invité, avec Un p’tit gâteau à la fois, c’est simple. Ce rendez-vous télévisuel a fait connaître la Katrine généreuse, drôle et adorable.

Dorénavant, celle qui a son site kpourkatrineparadis.com, travaille avec sa collègue Marie-Josée Morin à l’élaboration d’un nouveau livre de recettes ainsi que sur la production de vidéos-recettes. Toutes les deux donneront des ateliers de cuisine sans gluten, sans produits laitiers et sans s’ennuyer dont le premier aura lieu chez Must Société mercredi le 31 mai. D’ici là, elle continue à concocter de délicieuses recettes que l’on peut retrouver sur son site, ainsi que sur sa page Facebook .

LE must lui a posé quelques questions afin d’en savoir davantage sur ses « croyances» alimentaires. Retrouvez également Katrine Paradis dans la nouvelle édition du magazine LE must en commandant votre copie ici

Décrivez-nous votre « religion » alimentaire? «Je n’aime pas le mot régime car je n’en ai jamais fait un de toute ma vie et que pour moi c’est synonyme de privation. En plus, je suis bien trop gourmande pour ça! Toutefois, ce sont des problèmes d’intolérance et d’inflammation qui m’ont poussée à adopter une alimentation sans gluten et sans produits laitiers. Faut ce qu’il faut, je réussis à manger avec gourmandise malgré les «sans»!

Qu’est-ce que vous prônez au niveau alimentaire ? «Je prône la variété, la gourmandise, les saveurs et la fraîcheur. Il faut que ça soit beau, il faut que ça goûte bon!»

Quelle est votre bible en alimentation? «Les livres de recettes, les blogues et un p’tit penchant pour l’incroyable Donna Hay.»

Quel(s) aliment(s) considérez-vous comme béni des Dieux? «Les herbes fraîches, l’ail, la lime, le gingembre, les petits fruits, le chocolat et j’en passe!»

Si vous aviez une confession (alimentaire) à faire, quelle serait-elle? «Même si je ne mange plus de gluten, je ne peux pas résister aux beignes aux prunes du marchand Polonais du Marché Jean-Talon…. c’est vraiment trop bon!»

Si vous aviez un souhait ou un conseil à faire à quelqu’un qui cherche à trouver (ou retrouver) la santé par l’alimentation, quel serait-il?  «Un souhait pour quelqu’un: Manger plus souvent à la maison et découvrir le bienfait des aliments frais.»

Ajouter un commentaire

Abonnement Infolettre