LE must

Amsterdam : repaire gastronomique à mini prix

Qui aurait cru qu’une ville figurant au Patrimoine mondial de l’UNESCO et ancienne capitale européenne il y a 400 ans, offrirait une ambiance aussi romanesque que Paris Ville lumière, un cadre paisible et sécuritaire, en plus de posséder  16 tables étoilées – plusieurs d’entre elles offrant un menu 3 services pour moins de 50€ ? Il n’y a pas à dire : Amsterdam est la destination tout indiquée pour les amoureux de la bonne chère. | Par Christine Elizabeth Laprade

Au fait, une précision s’impose : le Amsterdam d’aujourd’hui et celui des années 80-90s n’ont strictement rien en commun. Les habitants ont travaillé très fort afin de faire oublier l’ancienne réputation sulfureuse de leur métropole. Maisons closes et coffee shops ne sont pas légion et ceux qui les visitent sont pour la vaste majorité, des touristes. La ville est propre, charmante, raffinée et élégante, l’ambiance qui y règne est ensorcelante, comme si le temps s’y était arrêté, surtout au lever du jour lorsque le brouillard enveloppe ses rives encore assoupies…

Déambuler à travers les rues jouxtant l’un des 165 canaux au son des clochettes qui fusent de tous côtés, c’est quand même plus agréable que le son strident des klaxons, non?  Le transport en commun le plus populaire demeure, et de loin, le vélo, utilisé par la vaste majorité des citoyens pour se rendre du point A au point B. Ça tombe bien : la marche s’impose comme le meilleur moyen de profiter des meilleurs points de vue sur le vieux de Amsterdam- et de mettre à profit les calories ingurgitées durant son séjour!

 

Suivre le chemin gustatif
On prend ses quartiers au Hotel NH Collection Amsterdam Doelen, l’un des plus vieux hôtels de la cité. Localisation idyllique (à deux pas de tous les magasins), vue bucolique sur la rivière Amstel et ses cygnes, lieu écocertifié et, fait non négligeable : son restaurant Swych prouve que le flexitarisme a bel et bien rejoint les hautes sphères de la gastronomie.

Pour sa part, Jansz met de l’avant des ingrédients saisonniers dans un cadre ultra léché. Un bon plan pour l’heure du midi. Au fait, il n’existe pas tant de spécialités typiques ni de cuisine hollandaise en soi, sinon quelques plats roboratifs de gibier servis lors de la saison froide. Pour une mise en bouche sans prétention, il faut s’attabler au Ballen Bar pour y déguster les fameuses boulettes de viande traditionnelles, les Bitterballens, que vous aurez soin d’accompagner d’une bière houblonnée et légèrement amère.

Impossible de ne pas succomber à l’une des bonnes tables de la capitale. Le chef Jonathan Karpathios officie au  restaurant Vork en Mes et est l’une des figures phares de la cuisine hollandaise. Il ne travaille qu’avec des ingrédients locaux frais et de la plus haute qualité, en plus de se dévouer au mouvement « Real Food », soit de revendiquer le retour à la terre et de prohiber les additifs artificiels au profit d’ingrédients naturels, sains et non transformés.

Photo: Chef Jonathan Karpathios

Au Ron Gastrobar , le chef étoilé Ron Blaauw  propose une carte contemporaine et une foule de plats à partager dans une ambiance conviviale. Absolument tout y est savoureux, plusieurs propositions végétariennes sont disponibles en tout temps et les plats principaux se détaillent à 15 euros! On croit rêver!

L’allée gourmande Beurspassage propose une panoplie d’options saines et à bas prix : bouillon d’os, ristretto (café espresso très court), jus vert frais pressé, fruits organiques… Tout ça dans un cadre enchanteur : des fresques ornent le plafond et le plancher entier est couvert de mosaïque de verre.

Photo: Frank Hanswij

Juste à proximité, sur la Place Dam, se trouve l’exquis Bijenkorf, le magasin amiral d’une chaîne néerlandaise de magasins de luxe créée en 1870. Logé sur son dernier étage : une foire alimentaire haut de gamme, dont un bar à café et à champagne. De quoi se ravitailler avec style!

Que ce soit pour le high tea, un apéro feutré – ou pour bien terminer la soirée en amoureux, les locaux se donnent rendez-vous au somptueux The Duchess, un bar campé dans l’ancienne banque SAS, désormais propriété du W Hotel. Sublime décor Belle-Époque, mobilier aristocratique ponctué d’or et de marbre ici et là…. On s’attable au splendide bar central et l’on commande un Death In the Afternoon, une concoction alliant champagne et absinthe – le cocktail favori d’Ernest Hemingway.

Avant de repartir
Impossible de retourner à la maison sans une immersion culinaire totale.  LE must en matière de péché mignon: la stroopwafel, un biscuit gaufré dont le cœur encore chaud déborde de caramel… Vous aurez soin d’en remmener quelques boîtes dans vos valises, à moins que vous ayez craqué pour leur populaire fromage aux arômes de clou de girofle tel que le Nagelkaas, repairé à l’un des nombreux marchés en plein air.

Bref, avec toutes ses belles parures, Amsterdam rime avec modernité, chefs d’oeuvres architecturaux et surtout elle possède une scène culinaire des plus épatantes!

 

Ajouter un commentaire

Abonnement à l'infolettre