LE must

Pourboire pour tous?

La moitié des Québécois croit que les pourboires donnés devraient bénéficier au personnel de la salle à manger, mais aussi à celui de la cuisine. À peine 29 % des consommateurs croient que seul le serveur devrait mettre ces sous dans sa poche. C’est ce que révèle un sondage mené auprès de 1 000 Québécois par la firme de sondage SOM pour le compte de l’Association des restaurateurs du Québec (ARQ).

Le partage des pourboires
Aussi, près des trois-quarts des consommateurs seraient d’accord pour que les restaurateurs mettent en place un mécanisme de partage des pourboires entre l’ensemble de leurs employés (47,2 % tout à fait d’accord et 29,4 % plutôt d’accord). Par ailleurs, les opinions se rejoignent lorsque la question d’imposer des frais de service obligatoires est évoquée. En effet, la grande majorité des répondants s’affiche contre cette option (43,2 % tout à fait en désaccord et 24,6 % plutôt en désaccord). Seulement 15,3 % des clients se disent tout à fait d’accord avec cette idée et 16,9 % plutôt d’accord.

Pourboires, les faits
15 % ou l’équivalent des taxes, c’est encore et toujours la norme dans la Belle Province et ce sont 67 % des consommateurs qui laissent ce pourcentage sur le montant de la facture avant taxes. On dénote tout de même que 12 % de la clientèle, notamment celle anglophone, laisse habituellement 20 % du montant de la facture, toujours avant taxes.

Ces données reflètent bien l’apport des pourboires dans la rémunération globale des salariés de service, tels que le démontrent les résultats du sondage sur les salaires 2017 réalisé par l’ARQ au printemps dernier. En effet, on y fait état d’un pourboire moyen de 16,88 $/heure pour les serveurs, en plus de leur salaire horaire.

Toutes les données apparaissant dans l’édition Septembre 2017 du bulletin ARQ Info Stats, une publication de l’ARQ diffusée grâce à la participation de Desjardins Entreprises, sont accessibles en cliquant ici. Source: communiqué de l’ARQ

Ajouter un commentaire

Abonnement à l'infolettre