LE must

Du piment pour maigrir ?

Photo: Markus Spiske

L’intense chaleur qui nous envahit, les papilles enflammées et la sueur qui perle sur notre front au moment où l’on croque un piment fort sont-elles le reflet d’une dépense énergétique accrue ? Si oui, est-elle assez marquée pour favoriser la perte de poids?

Le piment renferme une substance appelée la capsaïcine, qui lui donne ses arômes et ses saveurs en plus d’être responsable de la sensation de brûlure ressentie en bouche. D’ailleurs, la capsaïcine est reconnue comme étant le composé le plus irritant dans l’alimentation !

Plusieurs études démontrent que la consommation de piment fort ou de capsaïcine en capsule augmente la dépense énergétique, c’est-à-dire que l’organisme brûle plus de calories qu’à l’habitude. Cet effet stimulant serait dû à la sécrétion d’hormones, soit l’adrénaline et la noradrénaline, engendrée par la consommation de capsaïcine. Par ailleurs, ces deux mêmes hormones auraient un effet anorexigène, ou coupe-faim. Donc, en accompagnant un repas de piments forts entiers ou de poudre de piments, on mangerait de moins grandes quantités, et par conséquent moins de calories. Toutefois, les doses de piments utilisées dans les études pour observer un effet significatif sur la diminution de l’appétit sont très variables et parfois très importantes. Serait-il réaliste de consommer jusqu’à trois quarts de piment fort par repas dans le seul but de manger moins ?

En somme, les données actuelles tendent à prouver que le piment augmente bel et bien la dépense énergétique et diminue l’apport calorique. Cependant, puisqu’à ce jour aucune étude n’a confirmé si le piment contribuait réellement à une perte de poids, mieux vaut profiter du fait que cet assaisonnement soit pauvre en sodium et le substituer au sel dans la plupart des recettes, leur conférant ainsi un goût piquant.

Ajouter un commentaire

Abonnement Infolettre