LE must

Projet 9 : la technologie verte à la rescousse

Saviez-vous qu’au pays, 40 % des aliments produits finissent à la poubelle et que chaque consommateur jette en moyenne 1000 $ de nourriture annuellement? En 2050, la Terre comptera 9 milliards de bouches à nourrir. Il faut donc être évolutionnaire, c’est-à-dire modifier ses comportements afin de faire face à l’un des plus grands défis planétaires : cesser le gaspillage alimentaire. Un défi qui passe notamment par le Projet 9 qui arrive pour lutter contre cette aberration. 

Le Centre de développement bioalimentaire du Québec (CDBQ) a récemment lancé, en collaboration avec Recyc-Québec, ce projet qui vise à faire prendre conscience à l’adoption d’une nouvelle façon de faire pour réduire le gaspillage alimentaire, des producteurs jusqu’aux consommateurs. Appelée HPP (Hydro Procédé de protection), cette technologie, dont on connaît l’efficacité depuis le 19e siècle, est aujourd’hui approuvée par Santé Canada et permet d’augmenter jusqu’à trois fois la durée de conservation des aliments frais.

Comment ça fonctionne?

  • On plonge un aliment emballé (sous-vide, bouteille scellée ou contenant hermétique) dans un bassin d’eau froide;
  • On fait une immense pression à l’intérieur du bassin, (l’équivalent d’un éléphant sur un dix cents);
  • Cette forte compression détruit les microorganismes dans l’aliment;
  • Aucun ajout d’additif ni d’agent de conservation artificiel (Clean Label);
  • Conservation du goût, de la texture, de la fraîcheur et des valeurs nutritives (vitamines et antioxydants) de l’aliment.

Une dizaine d’entreprises alimentaires utilisent  déjà ce procédé, dont F. Ménard , Yulife, Les Viandes du Breton. Plusieurs autres compagnies se joindront cette année. Les produits alimentaires frais déjà soumis à ce procédé et offerts dans la plupart des grandes chaînes d’alimentation sont identifiés par un autocollant bleu.

Mieux gérer son frigo
Comme les produits qui utilisent cette technologie affichent une date de péremption prolongée, il est  plus simple de planifier leur utilisation, sans avoir à les congeler ou, pire, à les jeter car devenus non comestibles trop rapidement. Gérer le contenu de son réfrigérateur devient tout à coup beaucoup plus facile.

De plus, comme certains produits HPP fraîcheur prolongée sont déjà portionnés dans les emballages, ce procédé est intéressant pour les couples et les personnes vivant seules. Cela permet d’économiser, en achetant en plus grande quantité, et d’éviter le gaspillage alimentaire, en apprêtant de petites quantités à la fois. La durée de conservation des portions inutilisées n’est pas affectée, puisque celles-ci demeurent bien scellées.

Pour en savoir davantage sur cette initiative: projet9.info

Ajouter un commentaire

Abonnement à l'infolettre