LE must

Thaïlande mon amour !

Certes, je n’en étais pas à mon premier voyage en Asie, ni même en Thaïlande. Malgré la fin de la mousson, et Bangkok en partie inondée, la ville est toujours demeurée très active malgré l’eau présente dans certains quartiers. Elle est restée telle que je l’avais connue dix ans au préalable avec ses quartiers mystérieux de Patpong, son marché de nuit et les chics coins aux boutiques et hôtels de luxe. Cette fascination que j’avais pour sa cuisine de rue ne m’a pas quitté non plus.| Par Philippe Mollé

La conjugaison de l’histoire et de la beauté naturelle d’un grand jardin

Vivre dans un jardin extraordinaire à l’année est le rêve de tout individu qui aime la vie et le bien-être tel qu’on le retrouve en Thaïlande. C’est aussi un grand marché à ciel ouvert qui regorge de fruits frais, de légumes, de poissons et fruits de mer.

La Thaïlande est devenue au fil du temps la grande destination touristique d’Asie. Plusieurs raisons en sont la cause. La beauté des paysages et leur exotisme s’ajoutent à la douceur des lieux et à la température agréable toute l’année, ainsi qu’à une cuisine parmi les plus saines du monde.

Nous sommes bien loin de l’aseptisation du goût, de la nonchalance professionnelle trop souvent présente dans les hôtels tant en Europe qu’en Amérique du Nord. Les restaurants pullulent à travers le pays, le choix est immense et représente de la même façon la diversité culturelle du pays. L’influence touristique et la présence des différentes cultures en Thaïlande répondent à la demande pour tous. Cuisine chinoise, russe, italienne ou française, et bien entendu la cuisine thaïlandaise, sont omni-présentes.

Buffets somptueux, restaurants gastronomiques ou tout simplement des sandwicheries, petits salons pour le thé. Tout, à l’Oriental, ressemble à un conte de fée rendu soudainement accessible.

La cuisine de tous les jours

Comme souvent en Asie, l’alimentation demeure un moment fort de la journée. Le plus souvent, le matin, on consomme la soupe agrémentée de nouilles ou de légumes, du riz sauté au wok, bien que depuis plusieurs années les Thaïlandais se soient mis au petit déjeuner style café, pain, surtout dans les endroits où le tourisme prédomine.

En général, les dîners, surtout dans le Sud, sont plus légers et s’accompagnent de fruits, de légumes, de pâtes, de riz, mais d’un seul plat. De nombreuses cuisines mobiles ou cuisines de rue permettent pour l’équivalent d’à peine un dollar de manger un repas décent.

Manger, un acte de plaisir de tous les instants

Reste que Bangkok, les marchés flottants ou les marchés couverts pour magasiner la soie, reconnue comme la plus belle du monde, méritent que l’on s’y attarde. Toute la Thaïlande offre ce magasin à ciel ouvert où l’on peut autant apprécier la petite épicerie de quartier qui renferme l’essentiel que les produits locaux dont les commerçants nous font bénéficier (légumes et fruits à profusion).

Négociez vos achats au préalable, mais aussi pour le taxi, ou le tuc-tuc qui vous transportera du point A au point B. Chaque quartier nous offre à ciel ouvert une ou deux fois dans la semaine le marché local. Une richesse pour le voyageur que je suis qu’une telle abondance.

Tous les produits sont présents et, pour moi, le fait de retrouver autant les produits exotiques que sont les litchis, tamarins ou fruits du dragon que des produits comme les asperges, les haricots ou les tomates témoigne de la richesse alimentaire du pays. Seul le bœuf, dans la plupart des cas importé d’Australie ou de Nouvelle-Zélande, demeure un aliment complémentaire que le peuple utilise de façon modérée.

Volailles, porc mais surtout poissons et fruits de mer dominent l’alimentation des Thaïlandais qui jouxtent les recettes avec du riz et des nouilles largement utilisées au quotidien. En Thaïlande, point d’aliment roi. Dans ce pays caméléon, toutes les tendances se marient. Autant le végétarisme libre que les omnivores comme moi peuvent y trouver leur compte.

 Les îles de beauté

En prenant l’avion pour retrouver l’île fétiche de Phuket et les autres îles que sont Ko Samuï et Ko Phi Phi, que le célèbre film (La plage) tourné avec Leonardo DiCaprio a rendue célèbre, le rêve devient réellement réalité. Dès lors, on comprend mieux pourquoi autant de langages, de nationalités se partagent ce bonheur d’occasion que l’on souhaiterait éternel.

Du Nord au Sud

Ne pensez pas visiter toute  la Thaïlande en trois ou quatre semaines et parcourir le pays du Nord au Sud dans ce laps de temps. Le pays mérite plus et s’affiche comme bien différent à tous les points de vue. La végétation, le climat, les gens eux-mêmes sont différents du Nord au Sud et apportent au pays un intérêt constant.

Tous ceux comme moi qui ont découvert ce pays y reviennent un jour. Il semble bien que la misère des voyageurs soit moins triste ici au pays du soleil et des éléphants. Pour ma part, la Thaïlande demeure un pays merveilleux avec lequel je suis tombé amoureux.

Ajouter un commentaire

Abonnement à l'infolettre