LE must

Tucson, ville gastronomique de l’UNESCO

Cette vallée baignée de soleil 286 jours par année recèle de tables notoires et sa gastronomie, riche en tradition, est désormais inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO. Il n’en fallait pas plus pour susciter notre intérêt.  | Par Christine Elizabeth Laprade

Le terme « capitale gastronomique »  de l’UNESCO  ne signifie pas un nombre effarant de tables étoilées, mais témoigne plutôt d’un riche patrimoine agriculturel. Tucson est la seule ville américaine à détenir cette appellation et est le berceau de l’histoire agricole la plus ancienne au pays.

En fait, grâce à une irrigation judicieuse et à une localisation idyllique, non loin de la rivière Santa Cruz (aussi référée comme le berceau de l’agriculture du Nouveau Monde), les Indiens de la vallée du désert de Sonora ont pu subsister de leur agriculture… Plusieurs artéfacts démontrent qu’il y a 4000 ans déjà, existait une tradition d’agriculture fort bien développée. L’on cultivait en ces terres arides une variété ancienne de maïs, différents grains anciens tel que le faro, du coton, on s’abreuvait d’agave, etc.

Résultat : les meilleurs chefs de la région se font un devoir de cuisiner ces ingrédients et de rendre honneur à leur patrimoine culinaire. Il est à noter que parallèlement, Tucson figure sur la plaque tournante des villes gastronomiques les plus branchées de la planète. Tour de piste de quelques adresses incontournables.

Tucson le soir.

Où loger ? Hacienda del Sol est un 4 étoiles qui en mériterait plusieurs autres, ne serait-ce pour son cadre exceptionnel et la qualité de son offre gastronomique. Imaginez un désert façon raffinée, mais sans chichi. Plusieurs villas sont érigées çà et là sur l’immense ranch fleuri.  Deux piscines, un spa complet, un restaurant de haut niveau mais surtout les plus belles vues de la région sur la vallée… Pensez petit déjeuner sur terrasse privée avec, en toile de fond, les montagnes et des lapins qui filent devant vos yeux au lever du jour. Patio privé doté d’une douche extérieure, une carte des vins récipiendaire de Wine Spectator, massage dans le confort de votre propre chambre dans un lieu historique qui croule sous les fleurs exotiques, les roses et la végétation luxuriante. Discret et majestueux,  Hacienda Del Sol Guest Ranch Resort est ce qui se fait de mieux en matière d’hospitalité présentement. À 15 minutes du centre-ville. Ce havre de paix et de zénitude se détaille 160$ la nuit.

Hacienda Del Sol est un véritable havre de paix niché aux abords d’une vallée et de majestueuses montagnes.

Brunch et petit déjeuner
Welcome Diner
Un diner au décor vitaminé dont les plats rivalisent les meilleurs bistros de Montréal. Vous avez bien lu. Derrière cette équipe de hipsters se cachent un redoutable chef cuisinier et un chef pâtissier. La brioche du moment, cette fois-ci au mascarpone, à la poire et surmontée de noix caramélisées (7,50$) a conquis notre table entière, mais ce sont les frites au jacquier (un fruit omniprésent en Arizona et qui, bien apprêté, prend ici la texture et le goût du porc effiloché) surmontées d’un chou bien vinaigré (10$) qui nous a rendu accro. Impressionnant.

Le Welcome Diner propose une cuisine créative et des plats excessivement bien réussis.

Prep & Pastry Un mot : le AM Relleno. Ultra fréquenté.

Repas gargantuesques
Downtown Kitchen & Cocktails
Non seulement le chef Janos Wilder est le récipiendaire d’un prestigieux prix de la fondation James Beard, mais la figure emblémathique de Tucson s’implique dans la préservation de l’héritage culinaire et agricole de la métropole. Presque tout y est remarquablement bien réussi, mais les beignets de porc effiloché au foie gras (13$) remportent tous les suffrages.

Downtown Kitchen & Cocktails- un chef récipiendaire d’un James beard Award qui met de l’avant le patrimoine agriculturel de Tucson.

The Grill
Le chef Bruce Yim ayant officié avec Janos Wilder auparavant, celui-ci a ensuite fait ses classes auprès de Wolfgang Puck à San Francisco. Nommé par ses paires 7 fois pour un James Beard Award, chef Yim  propose une fine cuisine fidèle au terroir local. La carte de vins est primée par le célèbre magazine Wine Spectator. Couchers de soleil spectaculaires inclus!

The Grill offre une vue imprenable sur la vallée du soleil.

 

Où casser la croûte le midi
Étant situé à 1 h de route du Mexique, Tucson possède des influences gastronomiques issues du désert de Sonora et majoritairement héritées de la colonisation espagnole, ce qui en fait une destination du sud-ouest drôlement riche en saveurs!

Plébicsité par les locaux, Taqueria Pico de Gallo est l’une des adresses les plus authentiques de la région. Les Tucsonais vous diront que si une taqueria ne jouxte pas un garage, elle ne vaut pas le détour! Les tacos de poissons y sont particulièrement savoureux – et se détaillent 2,25$ la paire.

Une colorée et traditionnelle taqueria, éloignée du centre urbain de la ville.

Quoi boire
Le saviez-vous? L’Arizona est fort de 300 ans d’histoire lorsqu’il est question de viticulture. Bien que ses vins ne rivalisent pas encore avec leurs célébrissimes cousins californiens, l’un d’entre eux retient l’attention: le Sand Reckoner Z 2013, composé à 42% de Zinfandel, 27% de Petite Syrah, 27% de Syrah et 4% de Mourvèdre. Un nez qui n’est pas sans rappeler les vins issus de la vallée du Rhône méridional.

Un autre grand incontournable (faites de la place dans votre valise!) : l’archi prisé – et double médaillé d’or- Whiskey Del Bac Dorado. Ce whiskey single malt artisanal de la Hamilton Distillers à Tucson n’est rien de moins que sensationnel. Sa particularité relève d’un pari audacieux qui fera sourciller les purs et durs : les notes de fumée présentes dans cet élixir sont déterminées grâce aux essences de bois de Mesquite  brûlé  (!). Une révélation qui saura conquérir autant les afficionados de single malt irlandais que les néophytes les plus indifférents – promis. En vente chez une poignée de détaillants seulement.

Hamilton Distillers et leur whiskeys récompensés.

Et pour l’immersion totale, ne pas manquer de visiter un supermarché mexicain ainsi qu’une boulangerie latine du coin! Tucson, décidément un coin à découvrir !

Ajouter un commentaire

Abonnement à l'infolettre