LE must

Le Québec gourmand de Lolitta Dandoy

Celle qui allait devenir journaliste de mode à 13 ans et a tout fait pour que son souhait se concrétise. À travers son blogue, Fashion Is Everywhere, Lolitta Dandoy espère prouver que la mode est partout et qu’elle est accessible à tous. Quand elle ne blogue pas, elle adore les voyage, la bonne bouffe, et particulièrement le Québec! Elle fait partie de ceux qui ont adopté le Québec alors qu’elle était jeune. Elle y a trouvé une terre d’accueil où ses racines se sont métisées. 

Racontez-nous votre arrivée ici…
« Je suis arrivée au Québec en 1985, avec ma maman et mon petit frère. Il avait trois ans et j’en avais cinq. Nous avons donc vraiment grandi ici. À l’époque, ma mère avait quitté le Pérou dans le but de nous offrir une vie meilleure. Dernièrement, j’ai appris qu’elle n’avait que 1500$ dans les poches en arrivant, mais elle a toujours tout fait pour qu’il ne nous manque rien. On lui en sera à jamais reconnaissants. Par ailleurs,  je ne me rappelle pas du tout de mon arrivée, mais je sais que j’avais vraiment été impressionnée par la neige et que j’avais commencé à écouter le hockey dès mon arrivée (cette année là, les Canadiens avaient d’ailleurs gagné la Coupe Stanley!). »

Qu’aimez-vous particulièrement du Québec?
Au Québec, j’aime avant tout la diversité, l’ouverture d’esprit et la gentillesse des gens. J’aime aussi le fait qu’on ait quatre vraies saisons. Pour ce qui est de Montréal, où j’ai habité toute ma vie, j’adore le fait que c’est une ville qui bouge tout le temps, mais qui reste à l’échelle humaine. Je ne partirais plus parce que c’est chez moi et que ceux que j’aime y vivent aussi! »

Qu’avez-vous apporté dans vos valises, de votre pays natal?
« Je crois que ce que j’ai apporté de plus précieux de mon pays d’origine est l’importance de la famille, que nous a légué ma grand-mère. Souvent les gens me disent que notre famille semble si unie, et c’est vrai! Toujours grâce à ma grand-maman, qui est malheureusement aujourd’hui décédée, j’ai appris la valeur et la richesse des personnes âgées. Dans les familles péruviennes, plus une personne est âgée, plus elle est importante… et c’est quelque chose que j’aimerais transmettre autour de moi. »

Qu’aimez-vous particulièrement comme mets québécois?
« Côté bouffe, j’adore la poutine… Plus sérieusement, j’aime avant tout les légumes : les asperges, l’ail, le chou, les tomates, les pommes de terre (et je viens d’un pays où il existe 300 variétés de patates). Mais aussi les fraises et les bleuets! Et le ceviche! Un de mes mets préférés parce qu’il est frais, nourrissant et tellement délicieux!! Il est clair que le piment (aji amarallo) n’est pas nécessairement facile à trouver, mais pour le reste, on a tout ce qu’il faut ici. En commençant avec des beaux poissons à chair blanche.»

Découvrez son ceviche péruvien fait avec des aliments du Québec.

Ajouter un commentaire

Abonnement à l'infolettre