LE must

Fines herbes pour p’tits bouts de chou

Vous aimeriez initier vos enfants aux joies du jardinage ? La culture des fines herbes est un excellent début ! Faire pousser des fines herbes est un jeu d’enfant et peut se faire dans un coin du potager ou de la plante-bande, ou encore dans des pots sur le balcon. Seule condition : au moins six heures de soleil direct par jour. Autrement, les fines herbes ne sont pas exigeantes et tolèrent même un sol pauvre, du moment qu’il est bien drainé.Par Emmanuelle Gril

Pour la culture en pot, l’horticultrice et auteure Julie Boudreau, conseille de se procurer un contenant d’au moins 30 cm de diamètre et de 15 à 20 cm de profondeur, nécessaire au développement des racines, dans lequel on pourra faire pousser plusieurs plants. « On choisit un terreau d’empotage standard, ou du terreau pour semis, surtout pas de terre noire qui se dessèche trop vite en contenant », explique-t-elle. Autre élément essentiel : les trous de drainage au fond du pot, qui permettront à l’excédent d’eau de s’écouler.

Lesquelles choisir ?

Vos p’tits bouts de chou seront vos meilleurs conseillers. Amenez-les à la jardinerie, et laissez-leur choisir les plantes qui les intéressent ou qui titillent leur curiosité. Faites-leur frotter les feuilles et sentir le parfum sur leurs doigts, un bon exercice pour développer le sens de l’odorat.

La sauge est un choix intéressant, car selon les espèces, elle peut avoir des feuilles pourpres, mais aussi dorées, panachées. Certaines ont un parfum d’ananas, de cannelle, de lime… Succès garanti ! Il existe aussi différentes sortes de thym aux odeurs intrigantes, comme le citron, la lavande et même l’orange.

Le romarin, facile à cultiver et qui ressemble à un petit sapin, est un bon choix, de même que la mélisse qui embaume le citron et fait d’excellentes infusions. L’estragon, le basilic, l’aneth, la sarriette, l’origan, la marjolaine, sont aussi de bons candidats. À part le fenouil, toutes ces herbes poussent bien côte-à-côte.

« On peut également mettre certaines fines herbes avec des plantes potagères : les tomates et les poivrons avec le basilic; les betteraves avec la sauge; les carottes avec le thym. On peut aussi mélanger les herbes à des annuelles comme les soucis de jardin et les tagètes », conseille Julie Boudreau.

La récolte

Les enfants seront heureux de vous voir utiliser leur récolte pour parfumer soupes, omelettes et autres bons petits plats. On peut aussi cuisiner un plat de base, qu’ils aromatiseront à leur goût dans leur assiette (voir la recette de soupe à l’orge à la page suivante). Demandez-leur de couper eux-mêmes les fines herbes avec des ciseaux de bricolage. Il faut prélever les branches des plants et non uniquement les feuilles. Cette méthode permet aux fines herbes de se ramifier et de se regarnir, ce qui n’est pas le cas si on enlève uniquement des feuilles.

Cas particulier : le basilic. Lorsque celui-ci atteint environ 15 cm de haut, on coupe la tête pour que le plant grossisse et élargisse. Par la suite, on coupe des branches des plants comme pour les autres fines herbes.

À la fin de la belle saison, on récolte tout ce qui reste et on en fait des bouquets que l’on fera sécher la tête en bas. Là encore le basilic fait bande à part : il est préférable de le congeler ou d’en faire du pesto pour préserver sa saveur.

Envie de prolonger l’expérience ? On peut démarrer des semis de fines herbes dès le mois de mars à l’intérieur. Le meilleur plateau à semis et le plus économique ? « J’utilise les contenants en plastique dans lesquels sont vendus les champignons. Il suffit de faire des trous de drainage au fond », recommande Julie Boudreau. On pourra transplanter les plantules à l’extérieur à la fin mai/début juin.

Julie Boudreau est l’auteure de plusieurs livres dans la collection Jardins d’enfants, publiée chez Bertrand Dumont, éditeur. Je jardine avec Juju; Mon premier potager; Mes 10 activités de jardinage; Mon jardin de fleurs; Mes bricolages de la nature; Ma balade en forêt.

Ajouter un commentaire

Abonnement à l'infolettre