LE must

Ô Joiea Sociale!

Joiea sociale

C’est la fin de la journée et l’envie de prendre une bouchée en savourant un verre (ou deux) se fait sentir? Direction le Vieux-Montréal au Joiea Sociale pour prendre part à l’aperitivo dans un authentique établissement qui fait dans la cuisine italienne simple, savoureuse et qui ne tombe pas dans les clichés. | Par Charline-Ève Pilon, Photos: Joiea Sociale

 Joiea Sociale est le dernier-né du groupe Ville-Marie Collection, remplaçant le restaurant Mercuri, au coin des rues Wellington et Sœurs-Grises. On a voulu, avec ce nouveau concept, proposer une cuisine italienne urbaine, naviguant entre le raffiné et le rustique, le traditionnel puis le moderne.

L’appetito vient en mangeant
Le menu, supervisé par la directrice culinaire Natalia Machado, a été concocté en partenariat avec le chef responsable de la cuisine, Luigi Grego. Inutile de dire que tout encas italien débute avec quelques antipasti. On met la table avec des calmars frits qui craquent sous la dent, servis avec une sauce citronnée épicée. On poursuit l’expérience avec de la pieuvre rôtie sur le feu avec citron grillé et sel de mer. Le mollusque gagnerait à être un peu moins cuit afin d’éviter cette texture caoutchouteuse propre à une trop longue cuisson.Vient ensuite une belle façon de mettre en valeur le chou-fleur, dans une version rôtie sur le feu avec huile d’olive, raisins dorés, amandes et parmesan. L’un des coups de cœur du moment. On clôt cette mise en bouche avec les polpettes de veau, sauce pomodoro et parmesan. Quelques tours du moulin à poivre, une pincée de sel et quelques fines herbes auraient certainement suffit à ajouter un peu plus de goût.

Gnocchi bologneseOn ne peut passer à côté des abuleuses pastas pour réellement apprécier la cuisine italienne. On a opté pour les sorrentino frais farcis à la ricotta et au citron, servis avec beurre roux aux échalotes et sauge croustillante, ainsi que les gnocchis faits maison avec sauce bolognaise de bœuf braisé. Les pâtes fondent littéralement en bouche et sont légères comme des nuages. C’est savoureux et fin, chaque ingrédient étant mis en valeur.

 

 

PizzaCôté pizza cuite dans un four de pierres,on ne se trompe pas avec la Bianco (Fontina, provolone, gorgonzola et parmesan), la classique Margherita (Sauce pomodoro Joiea, mozzarella frais et basilic) et la Funghi (champignons sauvages mélangés, fiore di latte,jeunes épinards frais et huile de truffe). On apprécie la simplicité de chacune, la fraicheur des ingrédients et le souci porté sur l’authenticitédes recettes.

 

Repère social
Les vins proposés, d’importation privée, sont issus de différentes régions italiennes. Une plus grande variété pourrait être une avenue intéressante étant donné la redondance de certaines appellations au moment de notre passage. Quant à la carte des cocktails, elle propose de quoi abreuver les plus assoiffés avec des noms tels que Santa Caterina, New York Sour, Amore Italiano, Basil Gimlet  ou Negroni par exemple.

En plus d’être un restaurant et un bar où il est possible de manger et de flâner quelques heures en dégustant des cocktails, Joiea Sociale se distingue par son concept à plusieurs dimensions avec son École culinaire lancée depuis peu. Des cours de cuisine privés sont dorénavant possibles, dans l’optique de faire voyager les papilles des clients à travers les quatre coins de l’Italie.

 

Repère social

Ainsi, Joiea Sociale s’est donné comme mission d’être une destination gourmande et accessible, vivante et des plus invitantes. On retrouve cet esprit chaleureux qui donne envie d’y rester quelques heures. Ce repère gourmand par excellence réussit à nous laisser croire que l’on n’est pas si loin de l’Italie que ça, finalement.

 

Joiea Sociale
645 rue Wellington Ouest, Vieux-Montréal
joiesociale.com

 

 

Ajouter un commentaire

Abonnement à l'infolettre