LE must

Découvrez le garde-manger boréal!

Garde-manger boréal

Bouton de marguerite, asclépiade, argousier, amélanche, poivre des dunes… jusqu’à tout récemment, ces aliments issus de nos forêts étaient encore totalement méconnus. Seulement une poignée de chefs se risquait à les cuisiner. Pourtant, les saveurs de la boréalie sont plus faciles à apprêter qu’on pourrait le croire. Voici huit aliments à essayer dès maintenant ! | Par Marie-Noël Ouimet

Argouse
Cette petite baie jaune orangé, juteuse et acide, peut remplacer le citron et les agrumes dans certains plats et peut être apprêtée autant en gelée et en confiture qu’en moutarde ou en vinaigrette. Riche en antioxydants et en vitamine C, elle gagne à être intégrée à votre alimentation. Comme son goût acide et astringent peut surprendre, mariez-la à des ingrédients sucrés comme l’érable, le chocolat et l’ananas, afin de rééquilibrer les saveurs.

Garde-manger boréalAmélanche
Il s’agit du fruit de l’amélanchier, un arbuste dont on retrouve au moins sept espèces au Québec. Les fruits sont mûrs vers la fin de juin ou le début du mois de juillet, mais aussitôt juillet terminé, vous n’en trouverez plus nulle part ! Ce petit fruit juteux et sucré dont le goût rappelle le bleuet et l’amande était consommé par les autochtones d’Amérique dans un mélange de viande, de gras et de fruits séchés appelé pemmican. Vous pouvez utiliser les amélanches en remplacement des raisins secs dans vos recettes de muffins.

Coeur de quenouille
Très délicats, les coeurs de quenouille rappellent en goût et en apparence les coeurs de palmier, tout en ayant comme différence avantageuse de provenir du Québec. Il serait facile de les apprêter en salade, mais nous vous suggérons plutôt de broyer les coeurs de quenouille avec une gousse d’ail et des petites baies (pourquoi pas des amélanches ?) pour en faire une tapenade à ajouter à vos burgers.

Fleurs de mélilot
Surnommées vanille boréale en raison de leur parfum, les fleurs de cette plante sauvage sont utilisées pour parfumer les desserts, en les faisant infuser plutôt que cuire, ce qui leur donnerait un goût amer. Près du feu de camp, dégustez-les en tisane, mais surtout, conservez les feuilles qui sauront servir de condiment à vos salades. La floraison des fleurs de mélilot s’étend de juillet à septembre, parfois même jusqu’en novembre, et vous pourrez les faire sécher pour les conserver jusqu’à un an durant.

Nard des pinèdes
Il s’agit en fait des chatons (comparables à la fleur) de la comptonie voyageuse, un arbuste dont le feuillage rappelle la fougère. Une fois séchés et broyés, les chatons peuvent être utilisés de toutes sortes de manières : dans des soupes, des potages, des marinades et même en dessert. Il vous suffit donc d’user d’imagination pour inclure cette épice dans vos recettes préférées.

Où se les procurer
Ces plantes peuvent malheureusement être difficiles à trouver. Vous pourrez vous en procurer dans certaines épiceries fines, et plus particulièrement dans la région de la Côte-Nord. Sinon, ces compagnies offrent également des produits transformés savoureux dans certaines épiceries ou en ligne :

Ajouter un commentaire

Abonnement à l'infolettre