LE must

Épater, sans s’épuiser!

Épater sans s'épuiser

Qui dit temps des Fêtes, dit définitivement dessert ! Un gâteau décadent est bien souvent la pièce de résistance des soupers de cette période festive et chaque personne s’étant aventurée dans sa confection sait que ce n’est pas chose facile. Et si le secret du gâteau parfait était de ne pas le faire soi-même… ou presque ! | Par Mathilde Condrain-Morel

Vous voulez épater la galerie sans y passer des heures ? On a quelques astuces pour vous ! Notre suggestion, c’est de miser sur l’originalité et sur votre créativité pour bonifier un gâteau du commerce. Vous avez bien lu ! En partant d’un mélange en boîte, qu’on prend tout de même soin de bien choisir puisqu’ils ne sont pas tous équivalents, vous avez plus de temps à consacrer aux « à côtés » qui, eux, feront vraiment la différence et donneront envie aux invités de se servir une deuxième pointe… s’il en reste encore !

Les garnitures : ces joueurs étoile !
Tout le plaisir de ce gâteau réside justement dans la multiplication des garnitures. Entre les différents étages de votre dessert, les possibilités sont infinies pour ajouter saveur et étonnement. Oui, du glaçage « ça fait la job », mais pourquoi ne pas utiliser une délicate confiture pour ajouter un peu de couleur ? Vous pourriez également étaler du beurre d’érable ou de pommes pour plus d’onctuosité. Nous, on a poussé la note encore plus loin et on a ajouté à notre gâteau une mince plaque de sucre à la crème. Décadent qu’on vous disait ! Il est également possible de le servir en coulis sur le dessus de votre gâteau, à vous de choisir !

Cric, crac, crounch !
Vous l’aurez deviné, un peu de croquant ajoute définitivement du panache à votre création sucrée. À la manière d’un gâteau au fromage, amusez-vous à créer une croûte selon vos goûts et vos inspirations. À peu près tout ce dont vous rêvez peut s’écraser au fond d’un moule à charnière ou être mélangé à du chocolat fondu (ou tout autre liant de votre choix). Aussi, pas besoin de vous limiter à une seule croûte. L’objectif : la démesure ! Vous pouvez donc insérer des croûtes croustillantes entre les étages du gâteau. En plus d’ajouter de la texture, ça augmente la hauteur de votre création, ce qui a toujours beaucoup d’effet.

Petite touche de magie
Une manière toute simple de personnaliser un mélange à gâteau (surtout lorsque vous ne l’avez pas fait) est d’y ajouter de petits éléments qui vous plaisent. Certains alcools comme l’amaretto ou le kirsh donnent assurément du punch à votre appareil. Pour un peu de fantaisie, on peut aussi écraser des cannes de bonbon ou des chocolats à la menthe, par exemple, et les mélanger avec la préparation. Ces suggestions peuvent aussi s’appliquer au glaçage, pour lequel une essence de votre choix aura aussi beaucoup d’effet. Vous l’aurez compris, il est facile de jouer avec ses préférences pour créer toute sorte de combinaisons et ainsi réinventer votre gâteau à chaque occasion. Soyez assuré qu’avec toutes ces fantaisies, personne ne se doutera que votre mélange provient d’une boîte !

Touches sucrées pour gâteau survolt é !

  • Confitures variées
  • Tartinade au chocolat
  • Beurre d’érable, de pommes, de poires,
    alouette !
  • Cannes de bonbon, gummy bears, chocolat du temps des Fêtes
  • Sucre à la crème ou fudge
  • Alcools et liqueurs
  • Gros sucre et sucre d’érable

 

Pour découvrir nos recettes d’étages à gâteau décadents, c’est par ici!

Ajouter un commentaire

Abonnement Infolettre