LE must

Perdez-vous votre temps ou perdez-vous du gras?

Musculation

Voilà déjà plus de 25 ans que j’entraîne, guide, conseille et transforme les gens. C’est fou comme le temps passe vite ! C’est exactement pour cette raison que vous ne voulez pas perdre votre temps lorsqu’il s’agit de vous mettre en forme. Et si la clé de la perte de poids se trouvait dans la musculation, et non dans les exercices cardiovasculaires ? | Par Francine Savard, présidente-fondatrice Proactif Fitness

Lorsqu’on souhaite perdre du gras, on pense souvent qu’il suffit de faire des exercices cardiovasculaires, afin de dépenser les calories superflues. Mais attention! L’équation des calories consommées versus les calories dépensées est incomplète et imprécise car au-delà de ce fameux calcul prime la qualité des aliments, ainsi que votre métabolisme de base.

Le rôle du métabolisme de base
D’entrée de jeu, sachez que lorsque vous prenez ne serait-ce qu’une livre de masse maigre (en d’autres mots : de muscle), vous augmentez automatiquement votre métabolisme de base (MDB). En termes simples, le MDB est la dépense énergétique minimale du corps pour se maintenir en vie, et ce, calculée en calories. Cela représente le nombre total de calories utilisées au repos, soit près de 1500 calories pour un adulte moyen.

On muscle notre métabolisme !
MusculationLa clé (et le défi !) pour perdre du gras est d’augmenter son fameux MDB. Un gain d’une livre de masse maigre provoque une augmentation de l’activité métabolique basale de 35 à 50 calories. Imaginez ce qu’un gain de 10 livres saura vous amener ! Également, plus vous possédez de masse maigre, plus votre glycémie sera facile à gérer, car ce gain positif augmente la sensibilité des récepteurs d’insuline. Ceci vous permet alors de mieux gérer l’apport en glucides complexes, tels que les pains, pâtes, riz, etc. En pratiquant la musculation de trois à quatre fois par semaine, pendant aussi peu que 30 à 40 minutes, vous bénéficierez d’une meilleure silhouette et, par ricochet, du luxe de pouvoir vous permettre, de temps à autre, un petit maïs soufflé bien beurré !

Bien dans sa peau et dans ses vêtements
De plus, en prenant une livre de masse maigre, vous paraîtrez du coup plus mince. Pourquoi ? Parce que la masse musculaire est plus dense que la masse adipeuse (le gras). Celle-ci prend deux fois moins de place dans l’espace qu’une livre de gras. Le poids sur la balance n’est qu’une variable dans l’équation. Le calcul du taux de masse grasse mesuré à l’aide d’une pince à pli cutané est beaucoup plus révélateur de votre forme physique.

Le défaut des exercices cardiovasculaires
En ce qui concerne la perte de gras, si vous vous fiez simplement aux exercices cardiovasculaires, vous verrez vos résultats plafonner après aussi peu que 6 à 8 semaines. Et si vous diminuez la fréquence de vos entraînements, vous risquez de reprendre plus rapidement des tissus adipeux (du gras). C’est que lorsque les exercices cardiovasculaires sont pratiqués en trop grande fréquence et durée, il y a inévitablement une perte de densité musculaire, autrement dit une perte de vos « chevaux vapeurs », ce qui diminue votre métabolisme de base et provoque une augmentation du cortisol (adrénaline de basse qualité). Afin de vous aider à bien saisir, rien ne vaut mieux qu’une image. Pensez simplement au physique d’un sprinter versus celui d’un marathonien… vous pourrez vous apercevoir que l’un est définitivement plus musclé, fort, explosif et rapide que l’autre. Afin de muscler votre santé, vous voulez préserver votre masse musculaire et non pas la perdre. La force est la fondation de la santé et est donc organique à l’entraînement.

 

Le bon dosage
MusculationSi vous désirez perdre du gras plus rapidement, maximisez vos efforts en pratiquant votre musculation en premier. Une fois votre force gagnée et votre concentration de tissus adipeux diminuée, vous pourrez ajouter peut-être une séance intervalle de 5 à 10 minutes, à la fin de votre session de musculation. Sinon, faites 2 courtes séances de 20 à 30 minutes par semaine, une journée différente de celle de votre musculation. Vous vous assurerez ainsi de préserver vos gains musculaires, de maximiser votre récupération physiologique et neurologique et de conserver votre métabolisme élevé. Les entraînements cardiovasculaires courts et par intervalles sont plus efficaces au niveau de la perte adipeuse, car le corps doit dépenser plus d’énergie afin de retrouver son homéostasie, en d’autres mots, son équilibre intérieur. Les entraînements cardiovasculaires de courte durée vous évitent également de perdre vos précieux « chevaux vapeurs ».

Alors, balancez-vous de la balance ! Portez plutôt attention à votre niveau d’énergie augmenté, à votre sommeil plus récupérateur ainsi qu’à votre digestion optimisée, grâce à la pratique de la musculation. Dès lors, vous vous en ressentirez déjà plus léger ! Soyez proactif et musclez votre santé !

7 de commentaires

Abonnement à l'infolettre