LE must

Isabelle Huot,
de l’éducation à la nutrition

Je voudrais que Kilo-Solution devienne la référence en matière de perte de poids saine et équilibére au Québec. – Isabelle Huot

Ces dernières décennies, nos connaissances en nutrition ont évolué de façon exponentielle. Plus que jamais, nous avons besoin de vulgarisateurs pour rendre ce lot d’informations plus digestes ! Isabelle Huot est une personne-ressource précieuse pour les Québécois. Titulaire d’un doctorat en nutrition et habile communicatrice, elle est la courroie de transmission de l’éducation à la nutrition. | Par Marie-Josée Morin

 L’étincelle : aider les gens

« Quand je suis allée en nutrition, c’était le volet international qui m’intéressait. Je voulais aider des populations défavorisées. J’avais déjà commencé des études en psychologie, alors la relation d’aide était au centre de mes intérêts. Pendant ma maîtrise et mon doctorat, je suis allée faire de la recherche à l’étranger et plusieurs fois à l’OMS. Parallèlement à ça, j’ai travaillé en communication pour payer mes études et un contrat en a amené un autre, et maintenant, c’est ici que je conseille les gens ! »

Hier et aujourd’hui

« Il y a constamment une évolution dans les études et nécessairement dans nos recommandations. Par exemple, au début de ma pratique, nous ne connaissions pas les gras trans. Il a fallu pourtant rapidement renseigner les gens sur leurs dangers. Nous sommes des vulgarisateurs scientifiques, les études et les courants alimentaires viennent dicter ce que nous allons transmettre. On n’a pas le choix d’être à jour dans notre métier !»

« La population en général mange beaucoup plus de fruits et de légumes qu’au début de ma carrière, l’offre est aussi plus variée. Les gens cuisinent et explorent davantage. L’étiquetage obligatoire avec le tableau des ingrédients est vraiment plus consulté, c’est encourageant. »

Les femmes

« Les femmes se sont toujours préoccupées du contenu de leur assiette, peu importe l’âge. Plus jeunes, c’est l’alimentation de leurs enfants, alors que plus tard, c’est le calcium et l’approche de la ménopause qui les intéressent. Louise Lambert-Lagacé a d’ailleurs commencé à parler du défi alimentaire de la femme dès 1988. Je continue à faire des conférences sur bien manger au féminin et je sens l’intérêt des femmes. »

La nutrition préventive

« L’alimentation est directement liée au cholestérol, au diabète et à l’hypertension. Maintenant, on considère aussi que les aliments ont une action préventive en matière de santé. Nous parlons beaucoup des aliments à valeur ajoutée, par exemple avec probiotiques, thé vert ou polyphénol. On ne parlait pas du tout de ces alicaments il n’y a pas si longtemps. »

Une fierté

« Présentement, je suis fière d’être une femme d’affaires en plus de continuer mon travail de clinicienne et de communicatrice dans les médias. En surface, rien n’y paraît, mais pour moi, c’est tout un changement ! J’ai dû monter un plan d’affaires, engager des gens, me familiariser avec la gestion pour créer Kilo-Solution. »

« Je me sens aussi très fière quand je récolte des témoignages de gens qui disent avoir amélioré leur qualité de vie après avoir suivi mes conseils. Et quand, dans ma clinique, une jeune anorexique gagne en confiance et passe de 65 livres à 110 livres, là, je suis fière de mon travail. »

Un rêve

« Je voudrais que Kilo-Solution devienne la référence en matière de perte de poids saine et équilibrée au Québec. J’aimerais changer les choses dans la pandémie d’obésité autour de nous. »

Ajouter un commentaire

Abonnement Infolettre