LE must

Gratin de carottes et panais

Photo: Virginie Gosselin
Cette recette est une gracieuseté de SOS cuisine, créateur de menus personnalisés pour tous les besoins. Voir l’offre.
SOS cuisine
Préparation : 10 min | Cuisson 1 h 30 | Attente : 10 min| Portions : 4

 

Ingrédients

5 gousses d’ail pressées
330 ml (1 1/3 t.) de crème 15%
1 pincée de sel (facultatif)
Poivre au goût
190 g (2 1/4 t.) de fromage emmenthal ou gruyère râpé
4 carottes, tranchées en lamelles d’environ 3-4 mm
3 panais, tranchés en lamelles d’environ 3-4 mm

Méthode / étapes

Préchauffer le four à 175 ºC (350 ºF).

Beurrer un plat de cuisson allant au four d’une capacité d’environ 2 tasses. Mettre l’ail dans un bol. Y verser la crème, saler et poivrer, puis bien mélanger le tout. Mettre le fromage râpé dans un autre bol.

Déposer une première couche de carottes dans le plat à cuisson. Y verser par-dessus quelques cuillerées de mélange de crème et ail, puis couvrir le tout avec du fromage râpé. Répéter l’opération avec une couche de panais et ainsi de suite en couches alternées, en finissant par une couche de fromage. On peut remplir l’assiette jusqu’au bord car le tout se compactera pendant la cuisson.

Couvrir l’assiette avec du papier d’aluminium et placer au centre du four. Cuire environ 1 heure et demie. Enlever la feuille d’aluminium pour les 15 dernières minutes afin de bien dorer le dessus. Laisser reposer une dizaine de minutes avant de le trancher. Servir.

Le saviez-vous ?
Ce sont les colons anglais qui ont apporté le panais en Amérique du Nord au début du 17ème siècle. Par ailleurs ce légume racine, qui ressemble à une grosse carotte blanche, est encore mal-aimé sur ce continent. Et pourtant, ses qualités sont nombreuses : sa chair blanchâtre et fruitée a un goût très sucré et de noisette surtout lorsque le premier gel transforme son amidon en sucre. On peut apprêter le panais de maintes façons. C’est une excellente source de potassium et d’acide folique. De plus, il s’agit d’un légume économique.

 

 

Ajouter un commentaire

Abonnement à l'infolettre