LE must

Bouger plus, pour mieux vivre!

« Je n’ai pas le temps », « C’est trop cher », «  C’est trop loin », « Je suis trop fatigué ». Il ne s’agit ici que de quelques-unes des objections souvent soulevées lorsqu’on envisage d’entreprendre un entraînement en salle de conditionnement physique ou de débuter toute nouvelle activité physique. | Par Jean-Denis Thomson, Chef de division sports et loisirs à la Ville de Montréal

Ces affirmations laissent transparaître un manque de motivation à modifier une ou plusieurs habitudes de vie. Pour certains, les activités sédentaires auxquelles ils sont habitués (lire, regarder la télévision, surfer sur Internet, etc.) sont, a priori, jugées plus satisfaisantes que les bienfaits qu’ils pourraient retirer en remplaçant celles-ci par une séance d’entraînement. Mais si maintenir un mode de vie actif devenait une priorité, il serait d’autant plus facile de consacrer du temps à l’entraînement.

Alors, après un bon ménage dans nos priorités, le défi n’est plus de se convaincre que la pratique régulière d’activités physiques est importante, mais bien de se motiver à s’entraîner assidûment. Voici quatre étapes à suivre afin de bien débuter et maintenir un haut degré de motivation :

Étape 1 : Fixez-vous un objectif réaliste auquel vous tenez (relever un défi sportif, vivre plus longtemps en santé, être un modèle de santé, plaire, etc.) Des objectifs mesurables sont pour certains la clé de la motivation (courir 5 km d’ici trois mois, aller faire du ski une fois par semaine, dépenses 1000 calories de façon hebdomadaire, etc.)

Étape 2 : Déterminez un moment dans la semaine pour votre entraînement. Attention, soyez conscient qu’il vous faudra modifier vos activités hebdomadaires (ex. : remplacer une heure de télé par une heure d’entraînement).

Étape 3 : Prenez le ou les moyens pour atteindre votre objectif et vous motiver à maintenir les efforts nécessaires. Avoir un compagnon d’entraînement, qu’il s’agisse d’un parent ou d’un ami, encourage l’assiduité. Sinon, l’embauche d’un entraîneur personnel s’avère un excellent moyen.

Étape 4 : Validez vos progrès régulièrement; c’est très valorisant. Attention cependant de ne pas devenir obsédé par la « balance ». Celle-ci n’est pas le meilleur indicateur de vos résultats en ce qui concerne votre remise en forme.

Astuce
Avant chaque séance d’entraînement, posez-vous la question suivante : Est-ce que je veux vraiment atteindre l’objectif que je me suis fixé ?  La réponse est toujours oui.

À savoir…
En moyenne, on commence à ressentir les bienfaits de l’entraînement dès la 10e semaine !

Bouger au quotidien
Nous savons tous que la pratique régulière d’activité physique ou l’entraînement en salle de conditionnement physique est indispensable au maintien d’une bonne santé et d’une bonne condition physique.

Toutefois, nous oublions souvent les bienfaits que peut apporter l’activité physique quotidienne non planifiée. En voici quelques exemples. Chaque jour, nous sommes amenés à choisir entre demeurer immobiles ou bouger; nous avons le choix de prendre l’ascenseur ou l’escalier mobile plutôt que monter l’escalier, de circuler en voiture plutôt que marcher, enfourcher notre vélo ou chausser nos patins à roues alignées, d’utiliser la porte à ouverture automatique plutôt que la porte traditionnelle, discuter au téléphone assis plutôt que debout, etc.

Ces options semblent anodines lorsqu’elles se présentent à vous, surtout que vous ne percevez pas la récompense suite à l’effort fourni. Cependant, en cumulant chacun de ces bons choix, vous dépensez quotidiennement plus d’énergie et vous réduisez vos risques de souffrir de problèmes cardiovasculaires et musculaires. En boni, vous favoriserez l’atteinte ou le maintien d’un poids santé.

Choisir d’être actif quotidiennement, c’est fournir de petits efforts, simples et peu exigeants, qui, avec le temps, contribueront à l’atteinte de vos objectifs de vie active et saine. À vous de jouer !

Le plaisir à l’entraînement

Il y a quelques semaines, je me suis posé la question suivante : Quel est le plaisir que je retire de mon entraînement ? À première vue, pour les non-initiés, l’entraînement semble plutôt difficile et pénible. Il en est cependant tout autrement ! Il y a, pour moi, quatre principales sources de plaisir liées à l’entraînement. Ces sources sont très différentes, mais à la fois complémentaires.

FAIRE LE VIDE : Lors de mes cours de vélo d’intérieur, je suis tellement concentré sur la tâche à accomplir, pédaler à différentes intensités, que j’arrive à mettre de côté toutes mes préoccupations, quelles qu’elles soient : travail, famille, argent, etc. Je fais le vide !

ÊTRE ZEN : Inversement, mes entraînements de course à pied sur tapis roulant, me permettent d’analyser différentes problématiques rencontrées au travail, de régler diverses situations de la vie quotidienne et même de réfléchir à certains projets personnels. À la fin de mes entraînements, je me sens organisé et zen !

ÊTRE FIER DE SOI : De plus, ce que j’apprécie de tous mes entraînements, c’est le défi à relever et le dépassement de soi. Ces succès deviennent une source de valorisation incroyable. En effet, lorsque je cours plus rapidement ou plus longtemps, ou lorsque je soulève des poids plus lourds lors de mes entraînements musculaires, je suis fier de moi !

SE DÉTENDRE : Sans oublier l’effet des endorphines à la suite de mes entraînements. Celles-ci me donnent une sensation de bien-être et un effet de relaxation incomparable.

Comme on le dit si bien : « Le bonheur, c’est la santé ! »

2 de commentaires

  • Bonjour j’ai lu votre prenenbule pour nous donne la motivation pour se mettre a l’entrainement .
    Moi et mon conjoint a se le dis à chaque semaine ….. faudrait aller marcher … faudrait faire une période d’exercise ( nous avons un vélo stationnaire de même qu’un tapis roulant. Bon suite à votre message que je faire lire à mon chum à son réveil , nous allons nous motivé pour en faire une priorité. Un mois de février en santé. A suivre. Merci

Abonnement à l'infolettre