LE must

Rusticité et plaisirs de la table dans le désert américain

Rusticité et plaisirs de la table dans le désert américain

Peu connu du grand public, le sud de l’Arizona nous réserve plusieurs grandes surprises, pourvu qu’on s’éloigne de ses centres urbains. Voici un carnet d’adresses inédit pour plonger au cœur des racines de l’état de l’Ouest, à prix plus que modique de surcroît! Direction : le comté de Cochise. | Par Christine Elizabeth Laprade

 

Le Grand Canyon suscite l’engouement des touristes des quatre coins de la planète. Scottsdale est réputée pour ses centres de villégiatures opulents et sa vie nocturne trépidante. Tucson est quant à elle désormais notoire grâce à son titre de Ville Gastronomique de l’UNESCO. Toutefois, si on loue une voiture et que l’on file vers la frontière mexicaine, un tout autre périple nous attend: des paysages sauvages magnifiques, des monts de grès rouge, du calme et de la sérénité ainsi qu’une aura mystique qui flotte dans l’air… Mais aussi, qui l’eut cru : des vignobles, des monuments historiques et des points de vue où observer le ballet des oiseaux migrateurs.

Le comté de Cochise, plus particulièrement, est l’endroit tout indiqué où décrocher. Si vous cherchez l’authenticité et souhaitez fuir le tourisme de masse, courez-y !

Petites notes pour touristes avertis

  • Depuis cet hiver, on peut désormais rejoindre Phoenix par vol direct avec Air Canada – plus besoin de passer par Toronto! L’hiver, la température se situe aux environs de 6° C, puis grimpe rapidement pour atteindre les 22 °C. Il fait bon s’y balader, jouer au golf, faire du vélo, de l’équitation, etc.
  • On passe la nuit à Phoenix après son arrivée, question de prendre la route bien reposé. Il faut compter environ 3 h depuis la métropole. Le DoubleTree by Hilton Hotel Phoenix Tempe est situé à quelques pas du Sky Harbor International Airport et se fait invitant avec son architecture façon Frank Lloyd Wright.
  • Il est fréquent de ne capter aucun signal dans les lieux particulièrement excentrés. On se procure alors une carte de la région, au cas où.

Des attraits pour tous les goûts

Pour vous faciliter la tâche, nous avons sélectionné pour vous quelques arrêts et activités à faire lors de votre séjour :

  • Kartchner Caverns State Park est une superbe grotte vivante qui vaut le détour! La visite, remarquable, inclut de grandioses stalagmites et stalactites, ainsi qu’une projection/concert dans la chambre trône. De toute beauté!
  • Chassez les couchers de soleil, car les environs s’y prêtent à merveille ! Le Cimmaron Lane à Benson fait fureur grâce à son cadre montagneux.
  • Tombstone: Tel un Las Vegas de l’Ouest, la légendaire ville s’impose comme un incontournable et est festive à souhait. Préparez-vous à pénétrer dans une tout autre dimension ! Calèches centenaires, l’historique OK Corral, mais aussi le splendide Rose Tree Museum (le plus grand rosier au monde date de 1886 et occupe une cour intérieure en entier!).  L’arôme envoûtant émanant de ses lianes est indescriptible.
  • Un must : le Bird Cage Theater, dont les vestiges ont survécu au siècle passé. Le théâtre faisait courir les foules de 1881 à 1889 et comporte son lot d’anecdotes et de légendes. Absolument fascinant.
  • Our Lady of the Sierras Shrine offre un point de vue panoramique sur la vallée de San Pedro. Un secret encore trop bien gardé. Pour s’activer en forêt, on met le cap sur Ramsey Canyon Preserve. Le sentier Hamburg mène tout droit à la fabuleuse gorge du lieu historique. On y croise sur place d’anciennes cabanes en rondins et un ruisseau où les troupeaux de chevreuils s’abreuvent paisiblement. Le canyon est situé à 14 kilomètres de la frontière mexicaine et est décrit comme l’un des 3 meilleurs endroits au pays pour observer les papillons et pratiquer l’ornithologie (on y dénombre plus d’une quinzaine d’espèces de colibris). La flore unique de la chaîne de montagnes Sierras Madre confère au lieu un charme exquis.

  • La mission espagnole San Xavier del Bac (surnommée la colombe blanche du désert) demeure l’une des attractions les plus plébiscitées de l’état, et l’on comprend vite pourquoi. À notre avis, le monument national de Tumacacori mériterait à titre égal cette mention! Les ruines de la chapelle, le cimetière, les jardins historiques et les vergers sont tout simplement stupéfiants. Sur place, plusieurs sentiers pédestres mènent jusqu’au berceau de l’agriculture du Nouveau Monde, soit la rivière Santa Cruz. À mettre à son carnet coûte que coûte !

On passe à table

Le sud jouit d’une riche cuisine aux saveurs mexicaines et met de l’avant les ingrédients issus du désert de Sonora et de tradition paléo-indienne. Bourgeons de fleur de cactus (cholla), fèves anciennes, variétés ancestrales de maïs, il y a de quoi faire d’étonnantes découvertes.

  • Old Trappmann Saloon au Monument Ranch, non loin de Tombstone. Restaurant, magnifique bar, musiciens le weekend, un vaste ranch et de splendides étalons à câliner. C’est le lieu tout indiqué où admirer les plus beaux couchers de soleil.
  •  Café Margarita, dans la zone piétonne de Tombstone. Pour des margaritas à la figue de barbarie incomparables, une spécialité locale, ainsi qu’une savoureuse cuisine mexicaine qui épate.
  • Mi Casa Mexican Restaurant et son charme rustique. Ses plats authentiques tout en simplicité lui ont valu le sceau d’approbation des visiteurs, sur Tripadvisor. L’établissement ne possède pas de permis d’alcool, cependant, sa salsa fresca, sa guacamole et ses tortillas de maïs vous feront à eux seuls oublier ce détail assez rapidement. Une trouvaille exquise !

Trinquer 

L’état possède près d’une centaine de vignobles, situés principalement à Sonoita ainsi que dans la zone viticole de Willcox. Thrillist décrit la route des vins du sud de l’état comme épatante. Plusieurs des vins de ces vignobles se sont même faufilés jusqu’à la Maison Blanche, en plus d’avoir été servis lors des fonctions de l’illustre fondation James Beard. Une multitude de cépages y sont cultivés, dont le Cabernet Sauvignon, le Zinfandel, le Pinot noir, la Syrah, le Merlot et le Nebbiolo-Red.

Parmi les vignobles incontournables :

  • Kief-Joshua Vineyards, à Elgin. Méthodes traditionnelles, aucun usage de pesticides ni d’herbicide. Son Chardonnay non élevé en fût de chêne est splendide, tout comme ses vins rouges, secs et bien charpentés. Très beau site, camions de bouffe de rue les week-ends, des chiens qui accueillent les visiteurs et un wallaby en extra! Non loin, Flying Leap Vineyards fait lui aussi courir les masses ainsi que les cyclotouristes, nombreux à parcourir ces terres. Son offre se situe dans l’ultra premium, avec à la barre de l’entreprise et co-fondateur un Européen d’origine, Marc Moeller.

Prendre ses quartiers 

Deux options s’imposent. Soit l’on séjourne dans l’un des typiques resorts de luxe, avec golf et restaurant sur place, soit l’on mise pour des gîtes plus abordables, mais avec taquerias, commerces et boutiques facilement accessibles à pied.

Pour un séjour idyllique dans un cadre bucolique: Tubac Golf Resort & Spa. Une hacienda jadis chérie des stars hollywoodiennes, et bordée par la rivière Santa Cruz. Datant de 1789, elle possède un charme incomparable, un confort moderne et de spacieuses chambres dans la plus pure tradition espagnole coloniale. Sur place : un steak house délectable, une carte des vins prisée ainsi qu’un spa complet. Un favori de Condé Nast Traveller.

 

Photos : Christine Elizabeth Laprade

 

 

Ajouter un commentaire

Abonnement à l'infolettre