LE must

Eau embouteillée ou du robinet : laquelle choisir ?

Eau de source, naturelle, minérale, aromatisée, gazéifiée… Difficile parfois de s’y retrouver parmi les eaux embouteillées sur les tablettes des supermarchés ! Et l’eau du robinet, vous y avez pensé ? Voici quelques conseils pour vous aider à faire un choix éclairé. Certains préfèrent l’eau embouteillée pour sa praticité, son goût et sa qualité.

D’autres choisissent l’eau du robinet pour réduire leur empreinte environnementale et faire des économies. Que vous choisissiez l’une ou l’autre, bien s’hydrater est essentiel… jusqu’à deux litres d’eau par jour! Et qu’on se le tienne pour dit, aucune preuve scientifique ne corrobore la croyance populaire que l’eau embouteillée est plus sûre à la consommation que celle du robinet ! Cela dit, au moment de choisir une eau embouteillée, lisez bien les étiquettes !  | Par Catherine Legault

EAUX EMBOUTEILLÉES

Eau naturelle
Il existe deux grands types d’eau : l’eau naturelle et l’eau traitée. L’eau naturelle provient d’une source souterraine, à l’abri de coliformes, de produits chimiques des terres agricoles, des déchets humains et des matières fécales. Puisée à proximité de la source, elle doit contenir les mêmes sels minéraux qu’à l’origine et la même pureté bactériologique. Elle ne subit aucun procédé autre qu’une filtration par le sol et une déferrisation.

Cela dit, il ne faut pas confondre eau naturelle et eau de source! L’eau de source n’est pas forcément naturelle puisqu’elle peut subir des traitements… Recherchez donc avant tout la mention « naturelle » sur les étiquettes d’eau embouteillée.

Eau traitée
L’eau traitée est, à quelques différences près, l’eau du robinet acheminée par le réseau d’approvisionnement municipal. Elle subit des traitements comme l’osmose, la déminéralisation ou la reminéralisation, afin d’obtenir la quantité en minéraux désirée et d’être débarrassée des bactéries indésirables.

Eau minérale
L’eau minérale, comme son nom l’indique, se caractérise par sa richesse en minéraux (plus de 1000 milligrammes par litre). Elle est puisée directement d’une nappe phréatique microbiologiquement saine. Elle ne peut pas provenir d’un service public, mais peut être soumise à des traitements. Certains embouteilleurs utilisent du dioxyde de carbone pour la rendre plus effervescente; l’étiquette doit alors identifier le produit comme de l’« eau gazéifiée ». À savoir également qu’une eau minérale peut être naturellement gazeuse ou plate.

Unique eau minérale au Québec
Dans la province, seule l’eau Saint-Justin produit de l’eau minérale naturellement gazéifiée. Elle possède un taux particulièrement élevé en bicarbonate de soude, ce qui lui confère des propriétés digestives supérieures. Elle est offerte en formats de 355 ml ou 750 ml, nature ou aromatisée au citron-lime, dans une centaine de points de vente au Québec. www.saintjustin.ca

Eau aromatisée
L’eau embouteillée se décline aujourd’hui en de nombreuses saveurs fruitées. Selon Agriculture et Agroalimentaire Canada, l’eau aromatisée doit contenir moins de 1 % de saveurs, d’extraits ou d’essences ajoutées pour ne pas être considérée comme une boisson gazeuse. Portez toutefois une attention particulière à la liste des ingrédients; certaines eaux contiennent du sucre en grande quantité ou des édulcorants qui leur donnent un goût sucré.

EAU DU ROBINET

Qu’elle provienne d’un lac, d’une rivière ou d’un fleuve, l’eau servant à l’approvisionnement en eau potable subit un processus de qualité rigoureux avant de se rendre jusqu’au robinet. Les responsables des réseaux de distribution pour chacune des villes du Québec prélèvent périodiquement des échantillons d’eau afin de s’assurer qu’elle respecte la réglementation en vigueur du ministère du Développement durable, de l’Environnement, de la Faune et des Parcs du Québec.

Par contre, les risques parfois associés à la consommation de l’eau du robinet sont reliés à la tuyauterie et à la plomberie en plomb, dont certains vieux quartiers ou maisons disposent encore aujourd’hui. La quantité de plomb contenue dans l’eau dépend très souvent de sa durée de stagnation dans les tuyaux. Ainsi, il est recommandé de :

  1. Faire couler l’eau quelques minutes avant de la consommer pour qu’elle soit débarrassée des contaminants accumulés (surtout le matin et au retour du travail).
  2. Ne pas boire l’eau chaude du robinet ni l’utiliser pour cuisiner.

L’eau du robinet est ainsi tout aussi saine à la consommation que l’eau embouteillée. Si vous n’aimez pas son goût plat, faites-y infuser des fruits frais, des épices ou des fines herbes pour la parfumer.

VRAI OU FAUX ?

Les bouteilles d’eau en plastique sont réutilisables.
FAUX. La réutilisation des bouteilles de plastique n’est pas recommandée en raison des risques pathogènes potentiels causés par un nettoyage inadéquat et la croissance rapide des bactéries selon la source d’eau utilisée.

L’eau embouteillée est exempte de bactéries.
FAUX. Il est possible que l’eau embouteillée contienne des bactéries. Le traitement des organismes pathogènes de l’eau ne signifie pas une stérilisation, un procédé généralement réservé à des usages pharmaceutiques.

Un filtre à eau peut rendre mon eau potable lorsqu’elle ne l’est pas.
FAUX.  Quel que soit le modèle de filtre à eau, en pichet ou accroché au robinet, il est à utiliser avec une eau saine, exempte de bactéries. Repérer sur l’emballage du filtre le logo NSF (National Science Fondation) pour garantir sa fiabilité. Pour traiter le goût et les odeurs, choisissez le NSF 42, et pour éliminer le plomb, le NSF 43. Ces normes seront bien indiquées sur l’emballage. Pour éliminer le goût chloré de l’eau du robinet, la placer au réfrigérateur quelques heures pour que le chlore s’évapore. Si l’eau du robinet n’est pas potable, il suffit de la faire bouillir une minute et de la laisser refroidir ensuite pour la consommer.

Ajouter un commentaire

Nouveautés

Abonnement Infolettre