LE must

Le goût de l’autre Laurent Godbout et Véronique Deneault du restaurant L’Épicier

Laurent Godbout et Véronique Deneault partagent travail et passion. Ils nous parlent de leur complicité à travers un sens qui les caractérise. Ils font partie de ces couples qui n’ont pas besoin de se tenir la main pour deviner qu’ils sont amoureux. Quand ils se regardent, tout est là; la tendresse, l’admiration, le plaisir…le goût de l’autre.

Comment vous êtes-vous rencontrés ?

«On s’est rencontrés au travail, ici à L’épicier. Par la force des choses Véronique est devenue mon assistante.» Prudents dans leur approche, ils ont passé un bon moment à s’apprivoiser, à se regarder du coin de l’œil puis à avoir envie d’être prêts l’un de l’autre.

Quels sont les avantages et les difficultés de travailler avec son partenaire?

Laurent répond le premier : « Pour nous c’est simple, je dois avouer qu’on a la même vision des choses. On est toujours ensemble, mais on a l’impression de ne jamais se voir. On ne se lasse pas d’être tous les deux. »

Véronique poursuit : « C’est peut-être parce que nous connaissons nos forces que tout va bien. Laurent me demande mon opinion, des conseils et tout, mais c’est quand même lui qui a le dernier mot. Alors de mon côté, je le consulte, je ne fais pas comme si l’entreprise m’appartenait. Parfois, j’ai le sentiment que nous faisons de la télépathie, je parle de quelque chose et il me dit, j’y pensais justement…» Laurent sourit.

Ils travaillent de plus en plus la création de menus ensemble autant pour les menus de L’épicier, que pour un mariage ou un événement spécial. Laurent est très masculin dans ses choix et Véronique très féminine et santé. «Par exemple, dans la préparation d’un risotto cette semaine, Laurent voulait ajouter de la crème et j’ai insisté pour mettre du bouillon de poulet. Finalement, la recette était délicieuse. Il pensait même la mettre au menu de L’épicier. On est un bon duo de création!»

Qu’est-ce que tu cuisines pour lui faire plaisir à Véronique?

«Un risotto…ou des calmars, mais des calmars grillés. Des couteaux de mer à la plancha. Des parfums francs et simples.» Véronique pour sa part cuisine beaucoup à la maison. «Ce n’est pas compliqué de faire plaisir à Laurent, il aime tout! Des recettes simples, une pizza grillée au BBQ par exemple, ça fait son bonheur.»

Qu’est-ce que qu’il y a un goût ou un plat que vous trouvez sexy?

Véronique a tout de suite une idée : « La truffe! Moi, je trouve que la truffe goute l’amour! » Laurent nuance : « Je ne peux pas dire qu’il y a un plat en particulier, il y a des moments à créer autour d’un plat. C’est un état d’être. Je peux cuisiner un plat sexy pour des clients, mais c’est eux qui vont créer l’atmosphère autour de ce que je fais. Il faut une seule chose, de l’amour! »

Pour un repas en amoureux…

«Nous, on aime les choses simples de la vie donc simplicité et saveur sont les mots-clés. Lorsque Véronique dit qu’une pizza me fait plaisir, c’est vrai! On s’émerveille encore sur une pizza grillée au BBQ avec de la vraie mozzarella Buffalo, des feuilles de basilic et un bon verre de vin. Être ensemble, c’est déjà un bon début!»

Ajouter un commentaire

Abonnement Infolettre