LE must

Des imparfaits sur les tablettes

Les consommateurs qui souhaitent se procurer des aliments sains à bon prix pourront dorénavant se tourner vers une variété de fruits et légumes frais de la nouvelle gamme québécoise Hors-La-Loi . Fraîchement cueillis et livrés en épicerie dans toute leur imperfections, les concombres, tomates et pommes du Québec font partie des sept produits qui complètent la gamme Hors-La-Loi, qui se caractérise par son offre hors normes offerts à coût modeste.

Distribués au départ dans les épiceries Metro à près de 30 % moins cher que les fruits et légumes standards, les produits Hors-La-Loi bousculent les conventions et proposent une alternative de consommation futée et abordable.  « Nous sommes fébriles de voir notre projet se concrétiser, souligne Marie Gosselin, actionnaire et stratège ventes et marketing. La gamme de fruits et légumes moches Hors-La-Loi est née de notre désir d’offrir des produits frais au goût recherché que tous les consommateurs, peu importe leur budget, pourront mettre dans leur panier d’épicerie. »

Alexandra Diaz,  animatrice et productrice qui s’est jointe à cette nouvelle offre de fruits et légumes s’est réjouie de voir de telles initiatives voir le jour au Québec alors que la présidente-directrice générale par intérim de l’Association québécoise de la distribution de fruits et légumes, Johanne Desrochers, salue cette offre de fruits et légumes rendue possible notamment grâce à la participation des producteurs d’ici qui, en se joignant à Hors-La-Loi, souhaitent démocratiser l’accès à des produits frais de qualité, sains et savoureux, et du même coup réduire le gaspillage alimentaire en rentabilisant la majorité de leurs récoltes tout en augmentant la consommation de fruits et légumes des Québécois.

La gamme de fruits et légumes Hors-La-Loi est composée de pommes de terre, de carottes, de poivrons, d’oignons et de pommes en sacs de 907 kg à 2,26 kg, ainsi que de concombres et tomates du Québec offerts en vrac, à des prix environ 30 % moins chers que les produits de catégorie numéro 1.

Source: Communiqué de presse

2 de commentaires

  • Heureuse que ces produits ne soient plus jetés mais mis en vente dans nos épiceries.
    La première fois que j’ai ete sensibilisée à ces fruits et legumes moches, c’est suite à des reportages à TV5 en France.
    J’ai tput de suite été séduite du projet, et, étonnée du gaspillage parce que on nous offre que les plus beaux.
    Questions: auriez-vous la liste des super marchés qui les mettent en étalages?
    J’ai hâte de les voir et d’en acheter, merci de votre projet?

Abonnement Infolettre