LE must

B5: la vitamine anti-stress

Photo: Joanna Kosinska pour unsplash

Ses noms chimiques sont acide pantothénique, pantothénate et vitamine B5 pour le commun des mortels! Isolée par le Prix Nobel, Roger Williams (qui isola aussi la thiamine et nomma l’acide folique) l’acide pantothénique est présent dans toutes les cellules sous la forme de Coenzyme A (CoA). Peu connue par rapport à la majorité des autres vitamines du complexe B, elle joue néanmoins un rôle essentiel à plusieurs points de vue. Le nom «pantothénique»  vient d’ailleurs du  mot grec « pantothen » qui signifie « partout ». | Par Dr Daniel-J. Crisafi, ND.A., PH.D.

Études et utilisation
L’acide pantothénique,  tout comme les autres vitamines du complexe B, joue un rôle central dans la production d’énergie à partir des aliments (glucides, lipides et protéines). Néanmoins, certains de ses rôles diffèrent considérablement de ceux des autres vitamines du complexe B. La vitamine B5 est nécessaire à l’élimination de plusieurs drogues, et surtout de l’alcool, par le foie.

Elle est aussi requise pour la santé des glandes de stress, les surrénales. Elle améliore d’ailleurs les réactions de stress chez les personnes qui sont en santé. Le Coenzyme A, dont l’acide pantothénique est le précurseur, est nécessaire pour la production des hormones stéroïdiennes, dont celles des surrénales (cortisol et aldostérone), les androgènes (DHEA et testostérone), les oestrogènes  (estradiol, estrone et estriol) ainsi que la progestérone. Cette vitamine est donc très importante pour l’équilibre hormonal.

Nécessaire à la production de divers neurotransmetteurs, dont acétylcholine et l’hormone mélatonine, elle joue donc un rôle au niveau de la mémoire aussi bien que du sommeil. Le CoA est aussi impliqué dans la formation des sels biliaires ainsi que celui du cholestérol. Les études sur cette vitamine ont surtout pour objet d’en identifier le rôle dans la production d’énergie ainsi que dans l’adaptation au stress.

Finalement, elle participe également à la formation et à la régénération de la peau et des muqueuses, au métabolisme des lipides et jouerait un rôle essentiel dans les mécanismes régulateurs de l’adrénaline, de l’insuline et de la porphyrine (un précurseur de l’hémoglobine).

Sources alimentaires
Les sources les plus concentrées de vitamine B5 incluent les champignons, la plupart des plantes et des abats des mamifères, le foie, la levure, les poissons et la gelée royale. La consommation excessive et prolongée d’alcool et le stress chronique en augmente significativement le besoin.

Une carence alimentaire en vitamine B5 est quasiment inexistante puisque l’acide pantothénique est omniprésent dans les aliments. Cependant, la mise en conserve, la congélation et la cuisson détruisent une grande partie de la vitamine B5 des aliments.

Ajouter un commentaire

Abonnement Infolettre