LE must

Que mangerez-vous demain?

Quelles seront les grandes tendances à surveiller dans le domaine de la nutrition et de l’agroalimentaire au cours des prochaines années? La mode du sans gluten risque-t-elle de disparaître? Mènera-t-on une campagne de salissage contre le sucre? Top 12 des tendances en nutrition. | Par Hubert Cormier, nutritionniste

Julian Mellentin, directeur du New Nutrition Business, qui a pour mission d’être au fait des nouvelles tendances, était de passage en septembre dernier à l’événement BÉNÉFIQ, le rendez-vous international sur les aliments santé, qui eut lieu au Centre des congrès de Québec. Avec sa fougue habituelle, il nous a peint le portrait des tendances à surveiller qui dicteront à l’industrie quels marchés cibler et sur quoi miser pour mieux atteindre le consommateur.

 12 – La nutrition des enfants

  • Le marketing qui touche les enfants est plus compliqué au Canada, mais les compagnies trouvent toujours des moyens détournés de faire passer leurs messages à cette clientèle souvent vulnérable et influençable.

11 – La santé digestive et l’immunité

  • Toujours tendance, la santé digestive ne démord pas. On n’a donc pas fini de voir les abdos de la chanteuse Shakira à la télévision ou dans les magazines qui vantent les bienfaits des produits Activia de Danone sur la santé intestinale.

 10 – Produits laitiers 2.0

  • L’industrie tente d’améliorer l’image des produits laitiers en changeant leur image : un produit complet, entièrement naturel.

 9 – Produits destinés à une clientèle âgée

  • Des produits spécifiquement conçus pour une clientèle senior sont de plus en plus présents sur les tablettes des supermarchés. Santé cardiovasculaire, santé des os, vision, santé digestive et diabète ne sont que quelques exemples de préoccupations reliées à l’âge pour lesquelles des produits pourraient aider. Pensons notamment à la margarine pro.activ® de Becel® qui aide à réduire le mauvais cholestérol grâce à l’ajout de stérols végétaux.

 8 – La « démonisation » des sucres raffinés

  • Nous verrons beaucoup d’allégations du type « moins de sucre » ou « sans sucre ajouté » au cours des prochains mois. C’est une tendance qui ne risque pas de partir de sitôt. On joue avec le sentiment de culpabilité pour influencer le consommateur à opter pour des produits plus sains.

7 – Les produits « sans »

  • Sans arachides, gluten, lactose, etc. On verra de plus en plus de produits afficher ces allégations. Le fait que la population s’auto-diagnose intolérante au gluten intensifie cette tendance. Le mythe comme quoi une alimentation sans-gluten est associée à un mode de vie sain et à une meilleure santé pave la voie à l’industrie pour user de la situation à son avantage et faire des campagnes publicitaires agressives.

 6 – De l’énergie toute la journée!

  • L’utilisation d’ingrédients qui ne haussent pas trop le taux de sucre dans le sang est peut-être la clef. En effet, l’industrie ne se gêne pas pour utiliser des amidons résistants, de la pectine, des bêta-glucanes, tous des ingrédients qui sont reconnus pour avoir un effet positif sur la glycémie immédiatement après un repas. L’ajout de ces ingrédients permet donc d’éviter les importantes fluctuations de la glycémie qui peuvent parfois nous donner des baisses d’énergie ou des hypoglycémies.

 5 – Le marché lucratif des collations

  • Le consommateur moyen est à la recherche de collations santé. Manger un kiwi n’est pas toujours évident. La solution? Opter pour les bébés kiwis qui se dévorent en une seule bouchée sans avoir à retirer la peau.

 4 – Poids santé

  • Les applications mobiles développées pour aider à la gestion du poids corporel sont de plus en plus populaires. On pense notamment à Weight Watchers et au succès des applications comme MyFitnessPal.

 3 – Bons sucres versus mauvais sucres — La montée des grains entiers!

  • Les grains anciens ont la cote, tout simplement parce qu’ils ont une image plus naturelle. Ces dernières années, on observe une baisse de la consommation de céréales et de pains. La solution pour contrer cette baisse : ajouter des protéines dans les produits céréaliers!

2 – Les protéines

  • Les protéines ne sont plus réservées aux body-builders. Les protéines sont pour tout le monde et la vague est portée notamment par l’ascension remarquable du yogourt grec au cours des dernières années.

 1 – Naturel!

  • On veut des aliments naturels, une liste d’ingrédients courte et simple à comprendre et des produits sans agents de conservation, additifs et colorants/arômes artificiels. Belle réussite du côté de l’eau de coco et de la boisson d’amande qui ont su s’imposer récemment. Du côté des ingrédients, si le consommateur perçoit un atout santé, c’est gagnant!

Payer plus pour un aliment santé?

Saviez-vous que près de 25 % de la population était prête à payer plus cher pour un produit destiné à améliorer sa santé? On les appelle les « lifestylers » dans le jargon! Sinon, la majorité de la population, soit entre 60 et 70 % des gens, priorisera le goût, le prix et la marque plutôt que les atouts santé d’un produit.

Ajouter un commentaire

Abonnement Infolettre