LE must

Vertueux produits d’ici !

Des baies de Goji, du curcuma d’Asie, de l’huile d’olive de Grèce, des noix du Brésil, du thé Sencha japonais… tous de magnifiques produits aux vertus nutritionnelles reconnues depuis toujours. Mais pourquoi ne regarder qu’ailleurs quand nous produisons ici même une imposante variété d’aliments tout aussi bénéfiques, comme le sirop d’érable, le miel et la pomme? |Par Marjolaine Jetté

Le sirop d’érable, l’or liquide du Québec
Le sirop d’érable est une des richesses naturelles et culturelles associées aux Québécois et aux Canadiens partout dans le monde. Représentant 71% de la production mondiale en 2008 et 90 % de la production canadienne de sirop d’érable, le Québec est le chef de file de cette industrie. Alors que les propriétés bénéfiques des produits de l’érable commencent à être connues des consommateurs, il y a longtemps déjà, les Amérindiens les employaient comme médicament pour soigner leurs bronches, surtout au printemps.

Le sirop d’érable contient plus d’une cinquantaine de composés actifs. De manière générale, on observe que le sirop foncé affiche une valeur antioxydante moyenne jusqu’à trois fois supérieure à celle du sirop extra-clair. Le sirop est riche en polyphénols au même titre que l’huile d’olive, les petits fruits et le vin. Une portion de sirop d’érable de 60 ml (1/4 tasse) possède une capacité antioxydante comparable à celle de la pomme rouge Gala, de la tomate, de la carotte, du brocoli et de la banane.

Bien que le sirop d’érable soit constitué à 95% de sucrose, la glycémie d’une personne diabétique est plus stable lorsqu’il consomme du sirop d’érable plutôt que du sucre raffiné. En effet, sa teneur en polyphénols et en acide abscissique permettrait de stimuler la libération d’insuline et augmenterait la sensibilité à l’insuline. Sans se mettre à en consommer d’avantage, il peut être avantageux de remplacer le sucre par du sirop d’érable dans l’usage courant.

Remplacez le sucre par l’érable
Vous voulez profiter des bienfaits de l’érable sans augmenter votre apport en calories et en glucides? Dans vos recettes préférées, il suffit de substituer le sucre (cassonade, miel, sirop de maïs) demandé par une quantité égale de sirop. Pour chaque tasse de sirop utilisé, réduisez d’environ 1/4 de tasse la quantité de liquide demandée.

Contrairement aux autres agents sucrants qui sont généralement dépourvus de vitamines et de minéraux, une portion de 60 ml de sirop d’érable 100% naturel comble 100% des besoins quotidiens en manganèse, 37% en riboflavine (vitamine B2), 18% en zinc, 7% en magnésium, 5% en calcium et en potassium en moyenne. Même si le sirop n’est pas un superaliment en soi, utilisez toute l’année à moult escients!

Le miel et ses 1001 vertus

Depuis toujours ou presque, et cela partout autour du monde, le miel fait partie de la pharmacopée pour protéger, soulager et guérir. Puisque le Canada compte près de 7000 apiculteurs, le miel d’ici est un des must à remettre au menu. Le miel contient plus d’oligoéléments que la plupart des agents sucrants, mais en quantité moindre que le sirop d’érable. Il contient aussi des enzymes (si non pasteurisé). Étant un aliment vivant prédigéré par les abeilles, il est rapidement assimilable et donc un choix idéal aux vertus énergisantes pour les sportifs avant et après l’effort.

Le miel est une source d’antioxydants (majoritairement des flavonoïdes) qui nettoie le corps des radicaux libres et aide ainsi à prévenir l’apparition des maladies cardiovasculaires, de certaines maladies neurodégénératives et la prolifération des cellules cancéreuses. Même si la quantité et le type de flavonoïdes varie selon le miel choisi, on sait qu’en général, plus le miel est foncé (tournesol, sarrasin), plus il en contient.

Les bienfaits du miel

  • Qui n’a jamais soigné un léger mal de gorge ou une toux à l’aide de miel dilué dans un peu d’eau chaude et de citron? Selon des études, une dose de miel de sarrasin serait plus efficace qu’un sirop médicamenté pour calmer la toux des enfants enrhumés.
  • Grâce à ses propriétés sédatives, le fait de boire un peu d’eau miellée (optimisé par l’ajout de 1 à 2 c. à t. de vinaigre de cidre) avant de se coucher aide à contrer l’insomnie et à améliorer la qualité du sommeil.
  • Les propriétés antibactériennes, anti-inflammatoires et antiseptiques du miel permettent de guérir les petites coupures ou les brûlures sur lesquelles on en badigeonne.
  • Pour contrer la mauvaise haleine, se gargariser à l‘aide de 1 c. à thé de miel et 1 c. à thé de cannelle en poudre dilués dans un peu d’eau chaude.
  • Selon certaines études, il est possible de traiter des patients souffrant d’inflammation et d’ulcères gastro-intestinaux mineurs grâce au pouvoir antibactérien d’un régime contenant du miel.
  • Le miel grâce à son effet prébiotique est aussi excellent pour l’équilibre de la flore intestinale et régularité du transit intestinal.

 

La pomme, le fruit préféré des Québécois…

Ça tombe bien, puisque manger des pommes régulièrement permet de nous éviter de nombreux problèmes de santé grâce à son concentré de bienfaits.

La pomme fraîche consommée avec la pelure est pauvre en calories (environ 70 kcal) et riche en vitamines et minéraux dont la vitamine C (surtout dans le jus et la pelure). La pomme est aussi riche en fibres solubles (majoritairement la pectine) qui aident à contrôler le taux de cholestérol sanguin.

 La pelure de la pomme est jusqu’à six fois plus riche en antioxydants que sa chair.

Les pommes, tout comme la plupart des fruits cultivés au Québec (surtout les petits fruits), ont un contenu intéressant en antioxydants. En 2009, on publiait dans le Journal of food science, le contenu en antioxydants de 21 variétés d’extraits de pelures de pommes. Parmi les pommes cultivées au Québec, la Honeycrisp arrive au 4e rang (après la crabapple, la Idared et la Red Delicious), la Cortland au 6e rang, la Gala au 8e rang, la Empire au 9e rang et la McIntosh, la préférée des Québécois, au 11e rang. Une autre étude publiée dans le Nutrition Journal en 2010 présentait le contenu en antioxydants de 3100 aliments. On y découvre que les pommes sous forme séchée sont très riches en antioxydants. La confiture, le jus, le nectar et les tartes aux pommes en sont aussi de bonnes sources. Donc, peu importe vos préférence en matière de pommes, vous gagnez à en consommer!

Plusieurs études ont démontré récemment qu’une consommation de deux pommes ou plus par semaine aiderait à réduire les risques de souffrir d’asthme et d’autres affections voies respiratoires grâce à son contenu en antioxydants. Les pommes ont aussi prouvé plusieurs fois leur potentiel à éloigner le médecin pour toujours en nous protégeant de plusieurs types de cancer et des maladies cardiovasculaires. Pourquoi ne pas en profiter?

 

Et les vertus du vinaigre de cidre de pomme?

Le vinaigre de cidre a la réputation d’être très sain et même de constituer un bon médicament. Malheureusement, les produits sur le marché sont pour la plupart fabriqués de façon industrielle et pasteurisés afin de détruire les enzymes qu’ils contiennent et donc, si vertu il y a, une partie de ses « pouvoirs ». Dans tous les cas, à ce jour, les vertus thérapeutiques du vinaigre de cidre ne sont pas attestées sur le plan scientifique.

 

Ajouter un commentaire

Abonnement Infolettre