LE must

Un potager sur son balcon

Ce n’est pas parce qu’on habite en ville ou que l’on n’a pas beaucoup d’espace qu’on doit pour autant se priver du plaisir de faire pousser des légumes ! Voici donc quelques trucs pour transformer votre balcon en potager. | Par Emmanuelle Gril

Un bon départ
Les graines de certains légumes peuvent être semées directement en pleine terre (salades, épinards, carottes, radis). D’autres, dont la période de maturation est plus longue, nécessitent soit l’achat de plants ou de faire des semis à l’intérieur (poivrons, aubergines, tomates). Certains légumes vivent assez mal la transplantation, aussi on peut faire germer leurs graines dans des boîtes d’œufs en carton. Ce contenant biodégradable pourra être planté directement en pleine terre, ce qui aura l’avantage de ne pas déranger les racines.

On peut démarrer des semis à l’intérieur, fin février, début mars, puis les transplanter à l’extérieur début mai. Attention : tomates, basilic, poivrons et aubergines aiment la chaleur et ne devraient pas être plantés avant la mi-mai.

Un petit coin de paradis
Pour réussir son petit coin de potager, il y a des ingrédients essentiels. Tout d’abord le soleil : il faut de 6 à 8 heures d’ensoleillement par jour. Deuxième élément : la terre. Hélène Baril, horticultrice, conseille d’utiliser un terreau pour boîtes à fleurs, et de le mélanger moitié-moitié avec du compost végétal. De son côté Jean-François Thibault horticulteur, qui œuvre chez les Urbainculteurs, suggère d’utiliser uniquement du compost; il constitue une sorte de nourriture « prédigérée » pour la plante.

Bien les nourrir
Régulièrement, au cours de l’été, vous pourrez rajouter une couche de compost sur la surface et la mélanger avec la terre du dessus. Des arrosages avec un fertilisant à base d’algues, en vente dans les jardineries, sont aussi tout indiqués.

Le pot qu’il vous faut
Autre élément essentiel : les contenants. Des pots d’au moins de 30 à 45 cm de diamètre et autant de profondeur sont nécessaires. On peut avoir recours aux bacs Biotop, conçus pour favoriser la production végétale. Ils offrent une bonne réserve d’eau et les fentes pratiquées au fond des caissettes permettent le développement optimal des racines.

Les bons choix
En général, on favorise les variétés naines, mais toutes peuvent convenir à la culture en pot. Les plants de tomates se plairont sur un balcon ensoleillé. Évitez cependant les espèces de tomates roses. Développées pour la culture en serre, elles risquent de ne pas apprécier les conditions de votre balcon. Pour leur part, les aubergines aiment particulièrement la chaleur et se développent bien en pot, de même que les poivrons, rouges ou verts. On peut aussi opter pour les petites variétés de courgettes, et même les concombres en autant qu’on installe un treillis sur lequel ils pourront grimper. M. Thibault indique qu’on peut aussi les faire courir sur la rambarde du balcon ou même sur le mur du bâtiment.

Dans de jolies jardinières, on peut semer des espèces hâtives de radis, et même les mélanger avec des carottes miniatures dont la récolte est plus tardive. Les haricots nains buissonnants se plaisent également en jardinière, ainsi qu’épinards et salades.

Et pour le dessert ? Des petits fruits ! Les fraises poussent très bien dans des paniers suspendus, et depuis peu on trouve sur le marché de nouvelles variétés de framboises que l’on peut planter en contenant sur un balcon.

De l’eau !
En contenant, la terre sèche plus vite que dans un potager. Il faut donc surveiller vos plantations et arroser régulièrement pour qu’elles ne manquent pas d’eau. Il sera nécessaire de le faire une fois par jour par temps chaud. À ce chapitre, les bacs Biotop ont l’avantage de réduire la fréquence d’arrosage de trois à quatre fois, en comparaison des pots standards.

Bonne récolte !

urbainculteurs.org

Hélène Baril est l’auteure de plusieurs ouvrages publiés chez Bertrand Dumont, éditeur. Notamment Fines herbes et fleurs comestibles; Plantes décoratives pour patio et balcon.

3 de commentaires

Abonnement Infolettre