LE must

Des aliments à ne pas jeter

Brocoli : couper les extrémités du brocoli, peler légèrement et mettre en juliennes. Vous pouvez les servir cuites à la vapeur ou rôties. Sinon, les pieds peuvent être conservés pour un potage.

Les pelures de légumes : plutôt que de les jeter, conservez-les dans un sac de plastique refermable et congelez-les. Lorsque vous avez accumulé assez de pelures, soit l’équivalent de trois bons sacs, mettez-les dans une casserole, couvertes d’eau, un peu de sel et des épices, puis faites mijoter pour réaliser un bouillon de légumes maison. Les pelures de pommes de terre, courgettes, carottes et panais peuvent être frites pour créer un accompagnement.

Les pelures de fruits : bien rincées, elles peuvent agrémenter les smoothies ou on peut les ajouter en petits morceaux dans les muffins. Les pelures d’agrumes peuvent être confites et être mangées comme des sucreries, ou elles peuvent être utilisées pour aromatiser l’eau.

Croûte de parmesan : elle est dure et on a l’impression que l’on ne peut pas l’utiliser. Et pourtant, on peut la congeler et la réutiliser telle quelle dans une soupe minestrone, un bouillon ou une sauce spaghetti.

Le vieux pain : plutôt que de jeter les bouts de pain plus secs et quasi rancis, faites-les dorer au four et passez-les au robot culinaire pour faire une chapelure maison qui peut se conserver quelques semaines.

Ceux qui donnent l’exemple

Le Jour de la Terre Québec et La Tablée des Chefs ont mis de l’avant des ateliers À vos frigos! propulsés par le Fonds Éco IGA. En réponse à une réalité quant aux pertes alimentaires dans les foyers québécois, cet automne, les marchands IGA à travers la province ont mis à la disposition de la communauté leurs cuisines afin qu’une centaine d’ateliers culinaires soient offerts aux consommateurs. Ces ateliers incluent des trucs et astuces pour aider les citoyens à développer des réflexes au quotidien afin de réduire le gaspillage alimentaire à la maison (liste d’épicerie, portions et quantités à acheter, recette pour maximiser l’utilisation des achats ainsi que trucs et astuces pour cuisiner les restes). Pierre Lussier, Directeur du Jour de la Terre Québec, a applaudi cette initiative : « Nous souhaitons aller à la rencontre des Québécois et les accompagner dans la réduction du gaspillage alimentaire dans leur cuisine. »
Pour Jean-François Archambault, Directeur Général et Fondateur de La Tablée des Chefs, ces ateliers répondent à une problématique présente et c’est une façon de faire une pierre deux coups : « Grâce à l’expertise de nos chefs, les participants aux ateliers auront la chance de découvrir des recettes à réaliser à la maison avec des produits qui sont à la dernière étape de leur vie. Par cette association avec le Jour de la Terre Québec, on unit l’aspect plaisant de la cuisine avec celui, plus éducatif, du gaspillage alimentaire. »

Ajouter un commentaire

Abonnement Infolettre