LE must

Inverser les normes pour la semaine de relâche

Ce n’est une surprise pour personne : la semaine de relâche est officiellement commencée! Niveau alimentation, ça veut dire que vous aurez plus de repas à préparer, mais pas nécessairement beaucoup plus de temps ou d’inspiration. Pourquoi ne pas faire une journée inversée? | Par Mathilde Condrain-Morel

Cette idée, qui consiste à servir des repas salés au déjeuner et des alternatives sucrées au souper, à réinterpréter des classiques dans une version différente ou à changer l’ordre dans lequel vous dégustez vos aliments, peut se faire à tout moment de la semaine et risque d’enchanter vos enfants! Elle nous vient de DUX et on a pensé que vous l’apprécieriez également.

Manger salé au déjeuner

Bon, ce n’est pas un concept nouveau, mais pour vos enfants c’est peut-être inusité d’incorporer des légumes au déjeuner. Une suggestion serait de leur faire des galettes de courgettes. Pourquoi?

  1. C’est facile et rapide à réaliser
  2. Il s’agit d’une façon différente d’apprêter les courgettes
  3. C’est délicieux!

Vous pouvez assaisonner les galettes selon les goûts de la maisonnée en y ajoutant des herbes et épices au choix. Pour la base, voici ce dont vous aurez besoin pour quatre personnes :

  • 2 courgettes, râpées
  • 2 œufs
  • 2 cuillères à soupe de lait

Vous n’avez qu’à mélanger le tout et à faire cuire les galettes en aplatissant l’équivalent d’une louche de mélange. Amusez-vous à y intégrer du fromage (le feta s’y prête bien) ou même du poulet ou de la dinde cuite. C’est plus coloré que du pain doré et ça éloigne d’une certaine tartinade à la noisette 😉

Légumes au déjeuner

Prendriez-vous du poivre sur votre gruau?

Flocons d'avoineSur l’heure du dîner, on amène les éléments du souper à ceux du déjeuner. Le gruau, qu’on a l’habitude de consommer au déjeuner, est parfait pour un dîner facile à mettre en place et qui permet, là encore, de jouer de différentes combinaisons selon ses goûts. Tout d’abord, sachez que les flocons d’avoine peuvent cuire de bien des manières. Il vous suffit des les faire chauffer dans l’une ou l’autre ce ces préparations :

  • Eau
  • Lait ou boisson végétale
  • Bouillon de légumes, de poulet ou de bœuf
  • Sauce tomate

Une fois votre gruau prêt, faites preuve d’imagination pour concocter toutes sortes de versions différentes : fromages, noix, lentilles, jambon, poulet, tofu mariné, etc. Ajoutez ensuite des champignons, des carottes, des aubergines, des brocolis, des tomates, des patates douces, bref, n’importe quel légume que vous aurez sous la main et que vous aurez préalablement cuit selon vos préférences. Pourquoi ne pas vous faire une version mexicaine avec des haricots noirs, de la salsa, du fromage Monterey Jack et des avocats? Les enfants raffoleront! Inspirez-vous de ce que vous avez au frigo et vous vous retrouverez à déguster un gruau comme vous ne l’auriez jamais imaginé.

Gruau banana-split Pour adapter le gruau au dessert, essayez cette recette de banana-split!

 

 

 

Déjà le souper!

En période de relâche, les soupers arrivent bien vite sans que vous n’ayez eu beaucoup de temps pour y réfléchir. Pour un repas sans chichi, pourquoi ne pas se tourner vers les bonnes vieilles crêpes? Oui, c’est un classique, mais ici aussi, il y a moyen d’être original! Tout d’abord, laissez tomber la farine de blé blanchie et faites découvrir aux plus petits les différentes farines qui peuvent servir à la pâte à crêpes :

  • Avoine
  • Amande
  • Coco
  • Épeautre
  • Sarrasin
  • Pois chiche

 

Galettes de sarrasinÇa peut également être l’occasion de vous faire des crêpes à base de chou-fleur ou de purée de courge. Ensuite, vous n’avez qu’à garnir avec des légumes, du jambon, du poulet, une purée d’haricots, ou n’importe quoi qui vous fait saliver au moment du souper.

Pour vous faciliter encore plus la tâche, voici deux suggestions de recettes de crêpes à essayer :

D’autres idées à exploiter

Pour faire une journée inversée, les possibilités sont encore multiples. Pour réinterpréter le quinoa, vous pourriez en faire une version sucrée, en le faisant cuire dans du lait et en y ajoutant des dattes ou des pêches et des pistaches ou des noix de cajou. On peut aussi inverser l’ordre dans lequel on mange ses aliments ou plutôt manger cru ce qu’on a l’habitude de manger cuit et faire des découvertes de saveurs intéressantes. L’avantage de la semaine de relâche, c’est qu’on peut modifier la routine et faire des essais!

Ajouter un commentaire

Abonnement à l'infolettre