LE must

Expo Manger Santé et Vivre Vert : nos observations

Expo Manger Santé et Vivre Vert

Voici ce que nous avons remarqué lors de cette exposition d’envergure qui rallie les adeptes du mieux manger, mieux vivre. | Par Mathilde Condrain-Morel

L’Expo Manger Santé et Vivre Vert attire chaque année des milliers de visiteurs et nous y étions, encore une fois, pour prendre le pouls des nouveautés et tendances du monde de l’alimentation. Si vous n’avez pu y assister, pas de panique, il vous reste encore l’événement de Québec et de Sherbrooke.
Voici donc sans plus tarder quatre tendances ayant retenu notre attention ce week-end :

1. L’énergie tant recherchée

Bien des kiosques de l’Expo affichaient une promesse ardemment recherchée : nous redonner de l’énergie. Entre les journées de travail où la performance est requise, les 5 à 7 qui se multiplient et les séances d’entraînement qu’il faudrait bien insérer dans le lot, on se retrouve rapidement essoufflés. Suite à une poussée populaire des boissons énergisantes au début des années 2000 et face à notre tendance à consommer plus de café que voulu (coupable!), le marché était prêt pour une offre différente. Vers quoi se tourner alors?

• Le yerba maté
On infuse les feuilles de cet arbre pour se faire une boisson chaude. L’avantage? Moins de caféine et un effet plus constant, évitant la baisse d’énergie qui peut suivre la consommation du café.

  À découvrir : Mate Libre, un produit québécois qui arrivera sur le marché en avril.

 

 

 

• Le matcha
Poudre de thé vert moulue, qui libère sa caféine sur une période de plusieurs heures, procurant ainsi de l’énergie sur une plus longue période.

 

 

 

• Le maca
Ce sont ses racines qui sont consommées, et que l’on retrouve surtout en poudre sur le marché. On recherche son effet énergisant, qui serait en plus positif pour la libido. Mais attention, les études sur la question sont très limitées. C’est donc une information à prendre avec un grain de maca! 😉

 

• Le lait d’or
Un simple lait chaud auquel on ajoute du curcuma semble avoir attiré de nombreux adeptes et plusieurs influenceurs aussi, si l’on se fie à Instagram. La curcumine, l’ingrédient actif du curcuma, aiderait à préserver la mémoire et serait un stimulant pour le cerveau, en plus d’avoir des propriétés anti-inflammatoires.

 

 

2. Toujours plus de protéines

Comment consommer suffisamment de protéines si l’on diminue son apport en viande? Dans une société qui se tourne de plus en plus vers le végétarisme et même le véganisme, c’est une question récurrente. C’est la raison pour laquelle on voit donc se multiplier des produits avec protéines ajoutées. C’est surtout le cas pour les smoothies, jus et autres boissons. Nous l’avons remarqué chez Zévia, Dose et Move Protéine, entre autres. C’est généralement la poudre de pois chiche, de riz brun ou de soya qui est utilisée. La popularité grandissante des grillons comme source de protéines se fait également sentir. On en fait donc des pâtes, de la poudre, des craquelins ou on les ajoute tels quels à nos salades pour plus de croustillant.

  À lire aussi : Carburer au grillon

 

3. Saupoudrer sans modération

Les poudres envahissent définitivement le marché! On apprécie leur praticité qui nous permet de saupoudrer nos plats pour leur donner plus de valeur. On peut aussi simplement les ajouter dans un smoothie ou une boisson de notre choix et elles font office de jolies garnitures (très instagrammable!). On énumérait plus haut le matcha, le maca et le curcuma, mais faites également de la place dans votre garde-manger pour :

• La spiruline
• L’inuline
• La poudre d’açai
• La poudre de baobab

  Certaines épices peuvent aussi s’avérer précieuses pour bonifier un repas.

 

4. La fermentation

Depuis quelques saisons déjà on sent un attrait accru dirigé vers les aliments fermentés. Le kombucha en est probablement la figure de proue, mais on parle également beaucoup de kimchi. Cette recette de chou fermenté nous provenant de l’Asie est similaire à la choucroute. Qui dit fermentation dit aussi tempeh, fait à base de fèves de soya fermentées, que l’on mange de la même manière que le tofu ou qu’une pièce de viande : sauté, mariné, grillé, alouette! Si vous êtes du type plus sucré, sachez que le kéfir a la cote! Prenez-le nature pour pouvoir y ajouter vous-même des fruits ou du sirop d’érable.

  À lire aussi : La richesse des aliments fermentés

Quelques marques à surveiller :

Noble bean
Légende rurale
Crudessence

Pour conclure, gardez en tête que l’important face aux tendances c’est de garder son sens critique. Il faut continuer de se poser des questions et tenter de comprendre, à l’aide de sources fiables, pourquoi on attribue certaines propriétés à un aliment ou pourquoi une habitude vaudrait-elle la peine d’être changée. De votre côté, qu’avez-vous remarqué à l’exposition?

2 de commentaires

Abonnement Infolettre