LE must

Des margarines nouvelle génération

Quand vous tartinez votre bout de pain avec de la margarine, c’est toute une histoire que vous mettez de l’avant; à commencer par celle de la Margarine Thibault, le seul fabricant 100% québécois. Votre goûter prend, tout à coup, une toute autre saveur!

Beaucoup de chemin a été fait depuis les premières margarines! Tout d’abord, comment est-elle fabriquée? C’est un peu le même principe qu’avec la crème que l’on voudrait transformer en beurre. On prend une huile que l’on mélange avec de l’eau et que l’on texture à température ambiante. Dans le cas de la margarine, on utilise souvent des changements de température pour arriver à créer un produit ferme.

Un peu d’histoire

La margarine a été mise au point en France en 1869, à la suite d’un concours lancé par Napoléon III pour la recherche d’un « corps gras semblable au beurre, mais de prix inférieur, capable de se conserver  longtemps sans s’altérer et en gardant sa valeur nutritive. » Il faut rappeler qu’à l’époque le beurre était cher, rare et se conservait mal. Ce sera l’œuvre de M. Mège-Mouriès, chimiste, spécialiste du blé, qui va faire une émulsion de graisse de bœuf fractionnée de lait et d’eau. Elle est autorisée à la vente en 1872 sous le nom de « margarine ».

Les progrès de la science au début du XXe siècle et notamment la découverte des procédés d’hydrogénation permettra d’utiliser les huiles et graisses végétales dans la fabrication des margarines et ce, pour pallier au manque de disponibilité de graisse de bœuf, et de ce fait solidifier la margarine grâce à l’émulsion d’huiles et d’eau.

Du mauvais gras dans l’engrenage
Cette technologie (et on l’ignorait au début) a engendré de mauvais gras, dits trans. C’est en 2002 que l’on a établi un lien direct entre la consommation de gras trans et l’augmentation du taux de « mauvais » cholestérol (LDL). En juin 2015, la Food and Drug Administration (FDA) annonçait officiellement que les gras trans artificiels seraient interdits d’utilisation dans tous les produits alimentaires vendus aux États-Unis d’ici trois ans. Quant au Canada, il a emboîté tranquillement le pas.

Pour Margarine Thibault, cette nouvelle était loin d’être une surprise. De toute façon, l’entreprise avait changé ses processus dès 1993 ! « On voulait prouver que c’était possible de faire autrement et que ce n’était pas plus cher, et surtout, il n’y avait pas de justification de poursuivre avec un produit hydrogéné», raconte Nicolas Adam, vice-président exécutif chez Margarine Thibault inc.

On associe à tort la margarine aux gras trans encore aujourd’hui. Et pourtant, dans toutes les margarines fabriquées, moins de 5% en contiennent, à la demande de certains clients industriels qui souhaitent conserver leurs pratiques d’origines, et malgré le fait qu’il existe des options de rechange sans gras trans et à meilleur prix.

Tartinade innovante
Cette façon de faire, soit de ne plus saturer le gras de façon artificielle, s’est réalisée en créant un mélange de plusieurs huiles qui ont une plus haute teneur en gras saturés, de manière à obtenir le taux minimum de saturation suffisant pour le rendre texturé à température ambiante.

Résultat? Des margarines bonnes à tartiner, goûteuses et qui sont faibles en gras saturés ! « Les consommateurs veulent des choses qui sont les moins transformées possible, résume M. Adam. Ils veulent comprendre ce qu’ils mangent et ils veulent avoir confiance en ce qu’ils mangent. Ils sont prêts pour des produits innovants c’est ce que nous leur offrons!»

De ce fait, Margarine Thibault a bien l’intention de continuer à offrir une gamme de produits de qualité nutritive supérieure visant l’amélioration de la santé des gens, tout en s’affairant à préserver l’environnement. Et aussi, à innover dans son domaine tout en demeurant un chef de file et une fierté québécoise!

Profil de la margarine

Végétalienne
Sans OGM
Sans produits laitiers
Sans gluten
Ne contient pas de cholestérol
Renferme 11 g de matières grasses par 15 ml
70 calories pour 2 cuillères à thé (10 g)
Riche en graisses monoinsaturées
Riche en polyinsaturés Oméga-3
Sans sucres
Riche en vitamine D
Source de vitamine A (10% de la valeur quotidienne) dans 2 cuillères à thé
Contient autour de 90 mg de sodium par cuillère à table.

Sources : Fichier Canadien sur les Éléments Nutritifs 2015 et le Centre de référence sur la nutrition de l’Université de Montréal Extenso

 

 

 

Ajouter un commentaire

Abonnement Infolettre