LE must

Les antioxydants, l’envers du corps

Photo: Virginie Gosselin

Les aliments antioxydants ont été abordés de toutes les façons ces dernières années. Aliments miracles aux bienfaits multiples, certains les ont même vus comme de puissants remèdes à bien des maux. | Par Julie Filion

Il en a coulé de l’eau sous les ponts depuis la première fois où l’on a entendu parler d’aliments antioxydants. Auparavant, on ne savait pas de quoi il était question et surtout, du « pouvoir » qu’on attribuait à certains aliments plutôt que d’autres. Mais à trop en consommer, on n’aide pas sa cause !

Tout d’abord, qu’entend-on par aliments antioxydants? Ils aident notre corps à éliminer les radicaux libres qui peuvent endommager nos cellules et contribuer à l’apparition de plusieurs maladies cardiovasculaires, certains types de cancers et d’autres maux associées au vieillissement tel que la peau. Ils agissent comme des boucliers naturels pour l’organisme. Il devient de ce fait très intéressant de les intégrer dans son alimentation.

Mais que sont les radicaux libres ? Ce sont des substances néfastes et malheureusement inévitables dans notre organisme qui sont engendrées par l’oxygène que nous respirons. Elles endommagent nos cellules saines et ce phénomène naturel est augmenté par les agressions extérieures du quotidien : la pollution, la prise d’âge, le tabac, le soleil… On parle alors de stress oxydatif.

Les radicaux libres ne sont pas nuisibles s’ils sont absorbés en petites doses puisqu’ils aident à combattre microbes et virus. Ils nuisent lorsqu’ils sont dans l’organisme de façon excessive et c’est là que les antioxydants jouent un rôle important. Ce sont alliés primordiaux pour les contrer en empêchant ou en diminuant des phénomènes d’oxydation moléculaire en chaîne. Vous comprendrez alors aisément qu’il est indispensable d’opter pour une alimentation riche en antioxydants!

Épicerie ou pharmacie?
Par ailleurs, plusieurs vertus étant attribuées à un nutriment en particulier ont amené des scientifiques à l’isoler et d’en faire des suppléments. Rappelons que les aliments renferment des centaines de composés, de vitamines et de nutriments et qu’en équipe, ils sont performants. En isolant certains composés, ils ne deviennent plus aussi fonctionnels qu’avec les autres.

Pour le moment, on n’arrive pas à reproduire un aliment issu de la nature sous forme de pilule. Non seulement les suppléments ne procurent-ils pas autant de bienfaits, ils peuvent au contraire être nuisibles s’ils sont consommés en trop grande quantité. Informez-vous auprès de professionnels qui pourront vous guider dans le choix de suppléments.

Les antioxydants
Vitamine C : Elle est essentielle pour la santé de la peau. Ses principales sources comprennent les poivrons rouges, les piments, les oranges et les pommes de terre. Apport nutritionnel quotidien pour les adultes : entre 75 g et 90g

Vitamine E : Elle a principalement un rôle biologique au niveau des membranes cellulaire, qui sont essentiellement constituées de graisses (cholestérol en particulier) sensibles au phénomène d’oxydation. Elle les protège et participe à la structure même de la membrane. On la trouve dans les huiles, les noix et les légumes verts à feuilles.

Vitamine A : Indispensable pour la santé des yeux, la vitamine A se trouve dans l’huile de foie de morue, le foie, les patates douces et le lait.

Les polyphénols : Ils sont des composés antioxydants présents notamment dans le thé et le vin rouge. Ils jouent un rôle important dans la prévention du cancer et des maladies cardiovasculaires. Ajoutons que les polyphénols se comportent parfois comme des hormones et peuvent agir contre l’ostéoporose.

Ajouter un commentaire

Abonnement à l'infolettre