LE must

Femme à la Fontaine: un bar à vin joliment déroutant

Après une période d’ouverture de quelques mois le bar à vin nature Femme à la Fontaine ouvre ses portes de manière officielle cette semaine. Situé en plein coeur de la Petite Italie à Montréal, ce restaurant de quartier aussi kitsch qu’audacieux met de l’avant des vins natures et un menu pan-méditerranéen.

Les propriétaires, Julia Daigle du groupe électro-pop  Paupière et l’artiste Brett Stabler, fondateur du restaurant expérimental Bethlehem XXX, ont voulu créer un espace surréaliste, parfaitement étrange et feutré dans lequel on se plait à rester quelques heures, au rythme des découvertes vinicoles qui changent régulièrement et des assiettes à partager allant de 6 $ à 20 $.

 

Le jeune chef Maxime Gaudet puise son inspiration culinaire dans la cuisine traditionnelle des différentes régions et sous-régions explorées de la carte des vins. On peut goûter entre autres le frico del fattore, une sorte de tartiflette italienne faite de fromage Montasio, pomme de terre et oignon, un plat typique servi par les vignerons du Frioul en Italie qui s’agence très bien avec leurs vins orange.

 

Récemment, le restaurant a reçu le prix du meilleur design de l’année par le site Eater Montréal. Les propriétaires avaient fait appel à l’artiste Thea Govorchin, l’artiste-interprète Bernardino Femminielli, la directrice artistique Illiana Antonova et la scénographe Louisa Schabas (Bjork, Arcade Fire, Enter the Void, Felix & Meira) qui ont mis la touche particulière et éclatée. Résultat: une proposition toute à fait pertinente où aller «s’abreuver » à même la source de beaux produits dans un décor complètement décalé.

Femme à la Fontaine
6568 boulevard Saint-Laurent

 

 

 

Ajouter un commentaire

Abonnement Infolettre