LE must

8 aliments à ajouter dans votre assiette

Quels sont ces aliments que l’on gagne à découvrir? | Par Mathilde Condrain-Morel

Knorr et le World Wildlife Fund ont publié en début d’année un rapport contenant 50 aliments à découvrir et à intégrer dans notre alimentation, afin d’améliorer notre santé, mais aussi celle de la planète. Comment ? Parce que ces légumes, grains, céréales et noix nous permettent d’ajouter de la variété dans notre assiette (saviez-vous qu’on trouve entre 20 000 et 50 000 variétés de plantes comestibles sur la planète, mais qu’un humain moyen n’en consomment en moyenne que 150 ?!) mais aussi d’augmenter la quantité de vitamines, minéraux et antioxydants que nous consommons, tout en diminuant l’impact de notre alimentation sur la planète, et en favorisant une plus grande agrobiodiversité. Voici notre sélection de 8 aliments que vous devriez ajouter à votre alimentation, qui surprennent par leur qualité et souvent par leur facilité aussi!

  1. Algues
    Saviez-vous que les algues sont responsables de la moitié de la production d’oxygène sur la planète? Elles contiennent des acides gras essentiels et sont une bonne source d’antioxydant. Les algues, dont la saveur umami peut rappeler le goût de la viande, représentent une bonne avenue de substitution dans certains plats. La majorité des algues étant cultivées dans l’eau, elles ne nécessitent pas de fertilisants ou de pesticides.  À lire aussi : les algues, apprivoiser un goût bien de chez nous 

    Crédit photo: Gaspésie Gourmande

     

  2. Cactus
    CactusContenant de la vitamine C et E, les cactus sont aussi source de fibres et d’acides aminés. Un petit plus qu’on aime : ils représentent une belle alternative pour nourrir le bétail et pour la production de biogaz. Si vous le souhaitez, les feuilles et les fleurs peuvent être mangées,  et ce, de plusieurs manières :

    • Crues
    • Cuites, dans un sauté ou une soupe, par exemple
    • En confitures ou dans des jus et smoothies.

    Au Québec, on peut trouver des nopals, notamment sous la marque Mexico Fresco, qui sont vendus en saumure.

  3. Fonio
    Probablement la plus ancienne céréale cultivée d’Afrique, le fonio est très facile à cuisiner et peut remplacer n’importe quel grain dans une recette. C’est une céréale qui contient du fer, du zinc et du magnésium et qui peut être utilisée de multiples façons :

    • Salades
    • Pâtes
    • Craquelins
    • Produits de boulangerie

    Les cœliaques seront heureux d’apprendre que cette céréale est sans gluten! Bien qu’il soit difficile d’en trouver au Québec, demandez-la dans votre magasin d’aliment naturel, certains commencent à en vendre.

  4. Fleurs de citrouille
    Dans une citrouille, il n’y a pas que la chair qui est bonne pour nous, les feuilles et les fleurs sont aussi succulentes à se mettre sous la dent! Il est préférable de retirer l’étamine de la fleur (la partie centrale, qui sert à la reproduction) avant de la mettre dans vos soupes, sauces et salades. En plus de vous fournir un apport riche en vitamine C, l’utilisation des fleurs de citrouille vous permettra de réduire votre gaspillage alimentaire.  À lire aussi : À l’assaut du gaspillage alimentaireCitrouille
  5. Moringa
    Les feuilles de l’arbre de Moringa poussent abondamment, et ce, toute l’année. Plusieurs parties de cet arbre sont utilisées depuis très longtemps dans la médecine traditionnelle de l’Inde et de l’Asie et les produits contenant du Moringa gagnent de plus en plus en popularité grâce à leur valeur nutritionnelle. Les feuilles de Moringa s’apparentent à d’autres légumes à feuilles, comme le chou frisé, la bette à cardes ou le rapini et peuvent donc être utilisées de la même manière que ces derniers. Elles peuvent également être moulues pour être facilement ajoutées à vos breuvages, smoothies ou à un cari, par exemple. Vous obtiendrez alors un petit boost de vitamines A, B et C, de calcium, de fer et d’acides aminés.
  6. Cresson
    CressonLes preuves de l’existence du cresson remonteraient à la Grèce Antique, il y a de cela 3 000 ans. Aujourd’hui, il est également cultivé au Québec et il en possible d’en faire pousser soi-même dans son jardin. Souvent perçu comme un « superaliment » grâce à sa teneur élevée en antioxydants (particulièrement le bêta carotène et la vitamine C), il contient également une quantité élevée de vitamines A et K. Bien que ce genre d’affirmation doive être pris à la légère, il n’en demeure pas moi que le cresson s’ajoute facilement dans les sautés, les omelettes et les soupes. Soyez avertis toutefois : son goût est plutôt âcre et amer, mais il mérite d’être apprivoisé!
  7. Salsifis noir
    Cette racine peu connue fait partie de la famille du tournesol. Sous son écorce foncée se cache une chair pâle et crémeuse  au goût sucré et musqué avec laquelle il est agréable de cuisiner. Le salsifis est riche en fibres et contient de la vitamine E et du fer. Vous pouvez le bouillir, le cuire ou en faire de la purée, ce qui en fait une belle alternative aux pommes de terre.
  8. Jicama
    Cette plante à haut rendement pousse facilement autant dans les milieux tropicaux qu’arides. Il s’agit d’un aliment faible en calories qui représente une belle source de vitamine C et de fibres. Le jicama peut être mangé frais en minces tranches, afin d’ajouter du croquant à une salade ou encore cuits, dans un sauté, par exemple. À l’épicerie, vous le trouverez dans le même rayon que les pommes de terre, betterave et autres tubercules.

Ajouter un commentaire

Nouveautés

Abonnement Infolettre