LE must

5 astuces pour mieux manger

5 astuces pour mieux manger

Faire de bons choix pour s’alimenter en famille, ce n’est pas toujours de tout repos ! Les conseils que voici devraient vous être utiles dans votre quotidien mouvementé. | Par Mathilde Condrain-Morel

En novembre dernier a eu lieu la toute première édition de l’Omnium DUX, une compétition étudiante visant à récompenser le travail de la relève en alimentation et les efforts de ceux qui porteront le flambeau pour la prochaine génération. Les gagnantes de cette compétition nous ont transmis leurs recommandations pour aider une famille de quatre à mieux s’alimenter tout en naviguant à travers les contraintes de temps, d’argent et de goûts.

1-MIEUX VAUT PRÉVENIR QUE GUÉRIR

En cuisine, surtout lorsqu’on manque de temps, la clé, c’est de planifier. Si vous avez souvent l’impression de manger toujours la même chose, vous auriez intérêt à prévoir un moment dans votre semaine à consacrer à la préparation des repas à l’avance. De cette manière, vous vous assurez également de fournir de bonnes choses aux membres de votre famille plutôt que de vous tourner vers des solutions qui peuvent parfois laisser à désirer côté nutrition. Cette façon de faire peut se présenter comme une corvée, mais vous y découvrirez bien vite les avantages : moins de stress les soirs de semaine, solutions variées et pratiques et réduction du gaspillage alimentaire. Pour vous aider dans votre préparation :

 

2-DEVENIR LÉGUME

SaladeLes légumes, on n’en mange jamais assez ! Oui, il est facile de s’en remettre aux bonnes vieilles carottes, mais l’offre est tellement variée qu’on serait fou de s’en priver ! Pour rendre le tout plus amusant et pour intégrer les enfants dans la préparation des repas, pourquoi ne pas essayer un nouveau légume chaque semaine ? Tout le monde y gagnera et la famille fera des découvertes tout en développant de nouveaux apprentissages.

  • Le livre Plus de légumes, de Ricardo, vous fera voir les mille et une facettes des légumes et vous aidera à les mettre au coeur de votre assiette.

 

3-EN FAIRE TOUT UN POIS!

Plusieurs d’entre vous souhaitent limiter leur consommation de viande et se tourner davantage vers des protéines végétales. Pour vous aider à les intégrer, pourquoi ne pas modifier votre façon d’apprêter ces substituts ? Les légumineuses sont particulièrement polyvalentes et peuvent être intégrées de multiples façons à vos repas : broyées, en boulettes, rôties, mijotées, etc. Voici quelques idées à adopter pour réduire votre consommation de viande :

 

4-DES GRAINS ENTIERS TOUTE LA JOURNÉE

Pour des collations et des repas plus rassasiants, les grains entiers sont tout indiqués. Leur apport en fibres favorise une saine digestion et leur contenu en vitamines et minéraux est plus qu’intéressant. Les sources de grains entiers sont multiples (millet, orge, quinoa, couscous…) et se cuisinent souvent très rapidement, ce qui est une solution gagnante en cuisine. Au déjeuner, oubliez le pain pour quelque temps et revenez au bon vieux gruau, c’est si réconfortant le matin !

  • YUMI Organics vous propose des mélanges de gruau à préparer la veille. On ajoute du lait, et hop au frigo pour toute la nuit ! Le matin venu, aucune préparation n’est nécessaire pour commencer la journée du bon pied.

 

5-ACCEPTER LES PETITS COUPS DE POUCE

Eau aromatisée
Crédit photo: Ariel Tarr

Bien s’alimenter, ça peut aussi vouloir dire de se tourner vers des solutions toutes prêtes. En effet, de plus en plus d’options existent pour vous dépanner, sans lésiner sur la qualité de ce que vous ingérez. Ça permet de se déculpabiliser et de souffler un peu lorsque le temps se manque pour tout faire. Nos choix au restaurant et à l’épicerie :

  • Thaï Express offre maintenant des options végétaliennes, comprenant 160 g de légumes par plat. Cette option est avantageuse pour un repas sur le pouce.
  • À dévorer est un service proposant des kits de recettes écoresponsables, disponibles en épicerie. Ils se récupèrent facilement et vous assurent un repas équilibré !

Ajouter un commentaire

Abonnement Infolettre