LE must

Un logo identitaire et distinctif

On dit que 80 % des consommateurs estiment qu’il est important que les produits du Québec soient identifiés sur les lieux de vente. Pour en faire la promotion, l’organisme Aliments du Québec a été créé en 1996. L’objectif était de faire connaître l’industrie agroalimentaire d’ici. Une marque qui a fait beaucoup de chemin depuis. | Charline-Ève Pilon

L’idée de mettre sur pied un tel organisme est née du désir de membres de l’industrie agroalimentaire de valoriser les produits fabriqués ici et d’augmenter leur poids sur le marché interne.

De là a été créé le Conseil de promotion de l’agroalimentaire québécois (CPAQ), également connu sous le nom d’Aliments du Québec. C’était une première initiative du genre dans la province. Il y avait cette volonté de faire connaître les produits du Québec et d’aider les entreprises d’ici dans leur mise en marché et leur publicité, comme l’indique Marie Beaudry, directrice générale d’Aliments du Québec.

« Les personnes qui ont mis de l’avant ce projet étaient vues comme des précurseurs puisque cette tendance à vouloir sensibiliser le consommateur à la provenance des produits n’était pas tout à fait là. Il y avait vraiment une volonté d’aider les entreprises. D’organisme de promotion des produits agroalimentaires québécois, c’est devenu aussi une certification de la provenance. »

Fait au Québec
Le consommateur est dorénavant plus attaché que jamais aux produits de chez lui. Aussi, Aliments du Québec demeure le seul organisme à garantir la provenance québécoise. « Il y a un lien naturel d’attachement auquel s’ajoute, entre autres, une confiance à nos normes de sécurité alimentaire. Il y a certainement aussi la satisfaction d’encourager nos producteurs, nos travailleurs et ainsi contribuer à notre richesse collective », ajoute Mme Beaudry.

Pour porter le sceau « Aliments du Québec » ou « Aliments préparés au Québec », le produit doit être constitué d’au moins 85 % d’ingrédients principaux de provenance québécoise, et ce, à condition que les ingrédients principaux proviennent du Québec. Aussi, toutes les activités de transformation et d’emballage doivent être réalisées au Québec. Le logo garantit que l’aliment pousse au Québec ou qu’il a été transformé au Québec.

L’essor de la marque
C’est à compter de 2009 qu’Aliments du Québec a réellement pris son envol. Les supermarchés IGA ont été les premiers à identifier les produits sur les tablettes et à demander à leurs fournisseurs de devenir membres d’Aliments du Québec.

De près de 5500 produits, plus de 11 000 produits ont été certifiés en l’espace d’un an. Les entreprises ont également emboîté le pas. Au début, elles étaient 363 à adhérer à Aliments du Québec et Aliments préparés au Québec alors que ce chiffre se situe dorénavant à 516.

Un logo qui a fière allure
Par ailleurs, une étude de marché réalisée récemment indique qu’un produit affichant le logo Aliment du Québec augmentait ses parts de marché de 2,8 %, ce qui est substantiel. De plus en plus, les consommateurs souhaitent retrouver cette étiquette. Son taux de notoriété assistée est de 94 % auprès du consommateur alors qu’en 1999, il se situait à 70 %. « Il a une influence et on sait que le consommateur connaît et reconnaît très bien le logo », se réjouit la directrice générale. L’arrivée de l’animatrice et comédienne Chantal Fontaine comme porte-parole, en 2011, a aussi contribué à l’essor de la marque.

Du champ à l’assiette
Ainsi, Aliments du Québec a connu une croissance assez importante au fil des années et elle se poursuit. Pour Mme Beaudry, c’est le signe d’une tendance à long terme qui est en train de se dessiner. « La provenance des aliments est de plus en plus importante pour le consommateur. Notre objectif, c’est d’avoir accès aux Aliments du Québec et aux Aliments préparés au Québec partout. Que la personne qui est chez elle, à l’épicerie, au marché public et au restaurant, puisse être au courant que si elle le veut, elle peut consommer québécois. »

Pour informations sur l’organisme : alimentsduquebec.com

 

Historique d’Aliments du Québec

1996 – Fondation par les membres de la filière agroalimentaire. L’objectif : Augmenter les ventes des produits agroalimentaires québécois sur le marché interne.

1996 à 2001 – Mise en action en trois phases. Les actions sont dirigées vers le consommateur sous forme de campagne publicitaire télévisuelle, puis sur les lieux de vente, permettant ainsi d’établir des partenariats avec les producteurs, les transformateurs et distributeurs, puis avec les détaillants.

2002 – Les résultats percutants des activités sur les lieux de vente confirment Aliments du Québec dans son rôle de dépositaire de l’unique marque de provenance reconnue par toute l’industrie.

2006 – Nouvelle certification pour les Aliments préparés au Québec.

2009 – Lancement d’une nouvelle plateforme permettant l’identification des produits en magasins offrant aux distributeurs une liste de produits certifiés.

 2013 – Lancement des nouvelles déclinaisons « Aliments du Québec Bio » et « Aliments préparés au Québec Bio ».

2014 – Lancement du projet pilote « Aliments du Québec au menu », un programme de reconnaissance visant à mettre de l’avant les restaurateurs qui valorisent les produits alimentaires québécois sur leur menu. Une soixantaine d’établissements participent jusqu’à présent.

 

 

 

Ajouter un commentaire

Abonnement Infolettre