LE must

Moi Tarzan, toi Jane : la gestion du poids, une histoire de sexe?

L’homme vient de Mars, la femme vient de Vénus. Il semblerait que le célèbre adage, qui soulève l’immensité des différences entre les hommes et les femmes, s’appliquerait également à la question du poids. Sommes-nous étonnés? Pas tant que ça!| Par Anouck Senecal, Dt. P., ÉquiLibre

« Mon chéri, est-ce que tu trouves que j’ai engraissé? » Début d’une longue conversation. Sujet sans fin. Madame fait-elle une fixation sur son poids? Est-elle constamment en train de calculer les calories consommées ou dépensées? Cette situation est loin d’être un cas isolé; près de trois femmes sur quatre souhaitent perdre du poids, et ce, peu importe leur silhouette.

« Ma chérie, pourquoi devrais-je consulter un professionnel de la santé pour mon poids? Je ne suis pas malade. » Fin de la conversation. Sujet tabou. Monsieur ferme-t-il les yeux sur sa condition physique? Ignore-t-il les risques pour la santé d’un surplus de poids? Eh bien, sachez qu’il n’est pas le seul! Plus de la moitié des hommes présentant de l’embonpoint perçoivent leur poids comme étant normal.

Des études démontrent que les hommes sont moins conscients que les femmes du lien existant entre la santé, le poids et les habitudes de vie.

Alors que les hommes n’ont pas recours aux services de santé courants pour faire face à leur problème de poids, les femmes, préoccupées même si elles n’ont pas de réel surplus de poids, enchaînent les régimes miracles.

D’un côté comme de l’autre, ils mettent leur santé en péril en adoptant des habitudes de vie non favorables à un bien-être physique et mental. « On constate que les hommes et les femmes vivent une relation bien différente avec leur poids, soutient Fannie Dagenais, directrice de l’organisme ÉquiLibre. Le besoin d’offrir des programmes de saine gestion du poids adaptés selon le sexe se fait sentir », poursuit-elle, en ajoutant qu’il existe très peu de services de gestion du poids adaptés à la réalité masculine.

Sont plus susceptibles de présenter de l’embonpoint :

– Les femmes moins scolarisées
– Les hommes plus scolarisés
– Les hommes avec un revenu élevé

Souhaitent contrôler leur poids :

– 41 % des femmes
– 31 % des hommes

 

Au Québec, ce sont 60 % des hommes qui présentent un surplus de poids, contre 41 % des femmes? En plus d’être plus nombreux à être en surpoids, les hommes sont plus à risque de souffrir de maladies cardiovasculaires, à cause de la localisation abdominale de leur graisse.

Les hommes et leur santé

  • 53% d’entre eux s’estiment toutefois de poids normal
  • 31% des hommes souhaitent contrôler leur poids
  • Ils consultent peu les services de santé.

Les femmes et leur santé

  • Les femmes ont plus tendance que les hommes à surestimer leur poids.
  • Les femmes ont plus tendance que les hommes à tenter de maintenir leur poids ou à en perdre.
  • Peu importe la perception de leur poids, les femmes éprouvent plus de détresse psychologique que les hommes face à la gestion de leur poids.

À CHACUN SON GENRE… À CHACUN SON PROGRAMME!

Le Rallye : un programme de saine gestion du poids adapté aux hommes

Depuis 2007, ÉquiLibre travaille au développement du programme Le Rallye. Conçu pour être offert en milieu de travail et adapté à la réalité masculine, le programme a pour but de sensibiliser les travailleurs masculins à risque en les amenant à s’engager dans une démarche personnalisée visant l’adoption de saines habitudes de vie. « On a voulu développer un programme concret composé d’activités ludiques et de défis personnalisés, afin que les hommes améliorent leur santé tout au long du parcours. Les différentes rencontres permettent d’aborder plusieurs aspects de la gestion du poids, comme les signaux corporels de faim et de satiété, l’activité physique et les barrières personnelles au changement d’habitudes de vie », explique Andrée-Ann Dufour Bouchard, chargée de projets chez ÉquiLibre.

Choisir de maigrir? : un programme pour les femmes qui a fait ses preuves

Au début des années 80, une équipe de professionnels de la santé constatait déjà l’inefficacité des régimes amaigrissants et s’inquiétait du nombre impressionnant de femmes qui y avait recours. Le programme Choisir de maigrir? a donc été mis sur pied par l’organisme ÉquiLibre pour offrir une solution de rechange saine aux méthodes traditionnelles de perte de poids, souvent nuisibles pour la santé. La diffusion du programme dans les CSSS du Québec est soutenue par le ministère de la Santé et des Services sociaux. Aujourd’hui, Choisir de maigrir? est offert dans près de 47 CLSC et Centres de femmes au Québec. Il s’agit d’un programme d’intervention de 45 heures dispensé en groupe, qui amène les femmes préoccupées par leur poids, qu’elles aient un surpoids ou non, à prendre une décision éclairée quant à l’amaigrissement. Pour en savoir davantage sur ce programme, cliquez ici.

Ajouter un commentaire

Abonnement Infolettre